Default profile photo

22 Septembre 2019 | 22, Elul 5779 | Mise à jour le 20/09/2019 à 14h02

Rubrique France/Politique

Les réseaux de la haine

Crédit Alain Azria

L’Edito de Lydia Benattar Directrice de la Publication d’Actualité Juive.

Les médias autoproclamés, les sites d’infos amateurs, les téléphones connectés en 4 G pour s’improviser journalistes, les rédactions sans journalistes, les réseaux sociaux, les blogs, les sites d’infos , les bulles numériques, les fake news , le deep-fake , le elearning, l’intelligence artificielle 2.0, les algorithmes génèrent des articles à la carte, sans vérifier les données, traitent des images en déplaçant les champs, sans respecter les mots appropriés et leurs sens. Une fachosphère qui génère l’antisémitisme, alimente les quenelles, insulte les individus et les valeurs, permet de tout dire et tout écrire en toute impunité... Pour cela il suffit d’être performant avec la technologie facile à manipuler, être aguerri aux enjeux de l’image, être polyvalent Tweeter. En route pour les réseaux de neurones, vecteurs de la désinformation, de la manipulation, au nom de la liberté de parole ou de la parole libérée, pour le traitement de l’info. Les jeunes ont besoin d’y croire pour asseoir leurs choix et leur détermination et tout cela ou en partie amène aux gilets jaunes qui contestent le système, les institutions, les vrais médias, et génèrent l’antisémitisme sans impunité. Le fossé se creuse à vue d’œil, ce mouvement crée des médias alternatifs, lance des pavés dans la mare au nom de leurs revendications et du complotisme. Pour capter l’audience, et contre « l’eliptocrate », ils attisent depuis 14 semaines les conflits de la haine, de la violence, du pouvoir d’achat , des inégalités, du politiquement correct.


« Nous attendons des lois, des actions concrètes pour endiguer le mal à la racine.»

Les prochains acteurs de l’actualité seront virtuels, adaptés aux robots, aux plateformes, une intelligence artificielle qui saura maîtriser les ordinateurs et peut-être remplacer les hommes, sans sensibilité, sans vérité, sans émotion. Une indépendance achetée par des groupes industriels. Comment comprendre le futur proche, de quoi ce monde virtuel sera-t- il fait ? Est-ce que la pensée antisémite aura toujours cours ? Est-ce que l’antisioniste sera toujours au goût du jour ? Ces virus et fléaux racistes seront-ils enfin endigués ? Est-ce que les lecteurs sauront différencier les vrais médias, professionnels, combatifs qui cherchent la vérité, un métier sérieux, difficile qui ne s’improvise pas. Car l’information est une mission que l’on doit défendre à tout prix. Pour représenter la communauté sur tous les fronts, aujourd’hui plus que jamais et face à l’antisémitisme et l’antisionisme, notre rôle est essentiel pour rendre compte d’une situation qui nous tourmente.

Des paroles aux actes, nous attendons des lois, des actions concrètes pour endiguer le mal à la racine . Que D’ nous aide sur ce radeau de la haine.

Powered by Edreams Factory