Default profile photo

21 Mars 2019 | 14, Adar II 5779 | Mise à jour le 21/03/2019 à 18h35

Rubrique Israël

Maïmonide fait le plein au Musée d'Israël

L'exposition « Maïmonide, un héritage écrit », attire un public diversifié, des Juifs orthodoxes aux Arabes israéliens.

Présenter une exposition sur le Rambam au musée d'art de la capitale israélienne pouvait paraître ardu. Pourtant, le défi a été relevé et dépasse même les espoirs de ses organisateurs. Depuis deux mois, les visiteurs se pressent pour découvrir les manuscrits du médecin, philosophe et sage du judaïsme du XIIe siècle. Des ouvrages enluminés qui proviennent de la propre collection du Musée d'Israël et de celle de la Bibliothèque Nationale d'Israël voisinent avec des ouvrages prêtés par la British Library de Londres, le Metropolitan de New York, la Bibliothèque Nationale et même par le Vatican.

Un parchemin richement calligraphié du « Guide des Egarés », des exemplaires rarissimes du « Michneh Torah », sont quelques-unes des pièces exposées, tout comme un document unique portant la signature de Maïmonide. C'est d'ailleurs la rareté de ces ouvrages qui séduit un public qui n'est pas forcément le plus habitué aux galeries du Musée d'Israël. Beaucoup de Juifs orthodoxes font le déplacement pour admirer au plus près des textes du maître du judaïsme. Mais des visiteurs arabes viennent aussi découvrir des documents rédigés en judéo-arabe par le Médecin de Cordoue, qui soigna le vizir de Saladin.

Outre la richesse historique de cette exposition, ce sont aussi la pensée de Maïmonide et son immense influence sur le judaïsme jusqu'à ce jour, qui sont mises à l'honneur. Un succès pour le Musée d'Israël, qui poursuivra l'exposition jusqu'au 27 avril.

Powered by Edreams Factory