Default profile photo

15 Novembre 2019 | 17, Heshvan 5780 | Mise à jour le 13/11/2019 à 17h43

Rubrique Monde juif

Précisions

Le Grand rabbin d’Argentine violemment agressé

Rabbin Gabriel Davidovich (AMIA JEWISH COMMUNITY ORGANIZATION.)

C’est en pleine nuit et à leur domicile que le rabbin Gabriel Davidovich et son épouse ont été sauvagement agressés. Précisions.

« On sait que tu es le rabbin de l’AMIA [la principale institution juive argentine ndlr] » ont déclaré les agresseurs du rabbin Gabriel Davidovich pendant qu’ils le rouaient de coups. Des mots qui laissent sous-entendre que les assaillants savaient parfaitement bien à qui ils étaient en train de s’en prendre. Dans la nuit de dimanche à lundi, le rabbin Gabriel Davidovich, Grand rabbin d’Argentine depuis 2013 et son épouse ont été attaqués à leur domicile, situé dans le quartier de Once à Buenos Aires, par plusieurs hommes. Ces derniers ont détenu l’épouse du responsable religieux pendant qu’ils s’en prenaient physiquement et avec une grande violence à son époux. Ils ont quitté les lieux en dérobant des biens et de l’argent. 

Évacué en urgence à l’hôpital, le Grand rabbin souffre de plusieurs fractures aux côtes ainsi que d’une perforation du poumon.   

« Nous condamnons la violente atteinte dont a souffert le Grand-rabbin Gabriel Davidovich et exigeons des éclaircissements », a dès le lendemain indiqué l’AMIA sur Twitter. Cette lâche agression a provoqué des réactions bien au-delà du pays. Le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou a lui-même apporté son soutien au rabbin Davidovich. « L’antisémitisme ne doit jamais pouvoir redresser la tête », a ajouté le Premier ministre israélien. Le président de l’Agence juive Isaac Herzog a lui aussi commenté cette attaque. « Nous devons nous battre contre ces relents de haine. L’Agence juive, le gouvernement et les autres organisations juives vont mener une bataille contre la montée inquiétante de l’antisémitisme », a-t-il déclaré. 

Cet incident survient au lendemain d’une profanation de tombes juives constatée au cimetière de San Luis, dans l’Est de l’Argentine. Des croix gammées ont été tagguées sur plusieurs sépultures. Malgré ce climat et malgré la façon dont s’est déroulée l’agression du couple Davidovich, la police a préféré privilégier la thèse du vol, sans retenir son caractère antisémite.

Powered by Edreams Factory