Default profile photo

18 Avril 2019 | 13, Nisan 5779 | Mise à jour le 17/04/2019 à 17h44

Rubrique Régions

Lyon : Les 20 ans des dîners du CRIF

Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics (DR)

Lancé en 1999 par le président Alain Jakubowicz, ce premier dîner du CRIF en région a accueilli depuis de nombreuses personnalités.

Après une prise de parole de l’UEJF pour honorer la mémoire de Marceline Loridan et Claude Lanzmann, Nicole Bornstein a évoqué « l’atmosphère assombrie du monde après le 11 septembre ». Pour autant, malgré la violence, la haine, le terrorisme, la République a résisté et les Juifs n’ont pas plié. Elle a rappelé l’opération « Faire ensemble pour vivre ensemble » menée par le CRIF qui a vise à faire dialoguer des jeunes d’horizons différentes.

D’origines modestes, Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, a insisté sur le fait que la République « donnait sa chance à chacun selon son mérite ». « L’antisémitisme est une blessure profonde pour la République », a-t-il continué. Il a souligné les liens d’amitié sincères et anciens entre la France et Israël et a condamné toute haine d’Israël. Il a reconnu que la « France avait péché en ne demandant pas les mêmes efforts aux Musulmans, qu’aux Juifs, Catholiques et Protestants au cours de l’histoire ». Tout le monde doit respecter la laïcité qui protège les croyants et les non-croyants. Il a conclu en félicitant le CRIF pour son action et en l’encourageant à continuer à œuvrer pour la concorde républicaine. Ont aussi pris la parole Aliza Bin Noun, ambassadrice d’Israël en France et Francis Kalifat, président du CRIF devant une assistance particulièrement importante où avait pris place de nombreux élus locaux et représentants de la société civile et des cultes. 

Powered by Edreams Factory