Default profile photo

15 Novembre 2019 | 17, Heshvan 5780 | Mise à jour le 13/11/2019 à 17h43

Rubrique Régions

Clermont-Ferrand : Visite de Laurent Wauquiez

(De G. à D.) Mme Dreyfuss, Mme London, présidente de la communauté de Vichy, le Rabbin Eyman Hagège, Laurent Wauquiez, Sabino Moustacchis, président de l’association cultuelle de Clermont-Ferrand, et le Docteur Benatuil. (DR)

Laurent Wauquiez, Président de la région Auvergne Rhône-Alpes et patron du parti Les Républicains a rencontré lundi 18 février Sabino Moustacchis, Président de l’association cultuelle israélite de Clermont-Ferrand ainsi que les membres de la communauté juive de Clermont-Ferrand et de Vichy. Il a tenu un discours ferme, condamnant ainsi les actes antisémites de ces derniers jours.

Accompagné de Brice Hortefeux, Laurent Wauquiez a tout d’abord visité l’ancienne synagogue située rue des Quatre-Passeports, devenue le centre culturel et pédagogique Jules Isaac. Laurent Wauquiez a rappelé qu’il s’agissait d’un lieu d’incarnation de la paix, du dialogue entre les religions. En effet, Jules Isaac a plaidé pour le dialogue entre les religions. « Des lieux comme la synagogue Beit Yaacov sont très importants pour accueillir des élèves, pour ne plus passer sous silence l’antisémitisme. Il faut démanteler tous les prêcheurs de haine ». Il s’est ensuite rendu rue Blatin, dans les locaux de l’actuelle synagogue de Clermont-Ferrand où il a dénoncé les faits de ces derniers jours notamment contre le philosophe A. Finkielkraut et les événements passés notamment l’école Ozar Hatorah à Toulouse. 

Il a rappelé que sa visite en présence de Brice Hortefeux, est un geste d’amitié, de soutien mais aussi de reconnaissance par rapport à la façon pacifiste pour la communauté juive de Clermont-Ferrand d’essayer de défendre sa place et son intégration. Des lieux comme la synagogue Beit Yaacov sont très importants pour accueillir des élèves, pour ne plus passer sous silence quoi que ce soit. Il faut démanteler tous les prêcheurs de haine. « Tous les actes antisémites doivent faire l'objet de poursuites et de condamnations. Il faut arrêter de passer sous silence ce qui est en train de se passer. Il faut de la pédagogie, mais aussi de la sanction. Cela doit être un combat quotidien. Il est temps que cette fermeté soit reprise ». Il a également rappelé que la communauté juive est chère à notre cœur, ce n’est pas une question de monde mais de place dans le cœur de la République. Quand on s’attaque à la communauté juive, on s’attaque à la République. Quant à Brice Hortefeux, ancien ministre de l’Intérieur, il a rappelé que lorsqu’on ne connaît pas l’histoire, on a peur et quand on a peur on s’adonne à des excès. Sabino Moustacchis, a rappelé que le climat actuel est « de plus en plus difficile à supporter ».

Powered by Edreams Factory