Default profile photo

17 Septembre 2019 | 17, Elul 5779 | Mise à jour le 16/09/2019 à 13h07

Rubrique Sport

Football : La magie de Beersheva n’opère plus

Eden Ben Basat ici au centre (DR)

Sacré lors des trois derniers exercices, le club de la capitale du Néguev ne semble plus trop dans son assiette cette saison. Comme en témoigne la 5eme place qu’il occupe en Championnat après 22 journées. Chronique d’une fin de règne annoncée.

Après avoir survolé le Championnat israélien ces trois dernières années, l’Hapoël Beersheva subit un atterrissage compliqué cette saison. Ses résultats erratiques (8 victoires, 8 nuls et 7 défaites) l’ont éloigné quelque peu des braqueurs médiatiques et l’entraînent aujourd’hui au cinquième rang de la Liga Haal. Incontestablement, la magie n’opère plus.  Fin de cycle ? Fin de règne ? L’heure est au questionnement. « Beaucoup de mauvaises décisions ont été prises l’été dernier, notamment sur le plan du recrutement. Le transfert du buteur nigérian Anthony Nwaekame en Turquie (à Trabzonspor) et le départ à la retraite du leader de l’équipe, Elyaniv Barda, ont pesé de leur poids. Au final, je pense que le système de l’équipe s’est essoufflé », argumente pour Actualité Juive Barak Haklai, journaliste sportif israélien. Son confrère Roy Jankelowitz, qui suit de près l’actualité de la Liga Haal, pointe deux éléments pour expliquer cette baisse de régime : « le parcours décevant » de Beersheva en Coupe d’Europe cette saison (élimination en août lors du troisième tour préliminaire de Ligue Europa par les Chypriotes de l’Apoel Nicosie) et la « nette supériorité du Maccabi Tel-Aviv ».


Intégrer le podium

Pour autant, la dernière sortie en Championnat remportée à domicile le 18 février contre le Bétar Jérusalem (3-1) donnait cette impression que le club de la capitale du Néguev, poussé par son incroyable public du Toto Turner, pouvait non pas prétendre au titre mais à une place sur le podium. Un objectif qu’il peut légitimement atteindre malgré les huit points qui le séparent aujourd’hui du Maccabi Haïfa (3eme) et du Bnei Yehouda (2eme). Un écart raisonnable comparé aux 28 unités le distançant du Maccabi Tel-Aviv, le super leader toujours invaincu. Pour Barak Bakhar, en poste sur le banc des Rouges depuis 2015, l’objectif du club est clair : accrocher une place qualificative en Ligue Europa la saison prochaine. Ce qui serait une moindre consolation pour une équipe à l’effectif de qualité qui comprend trois anciens pensionnaires de Ligue 1 :  Ben Sahar (ex-Auxerre), Eden Ben Basat (ex-Brest et Toulouse) et Maor Melikson (ex-Valenciennes). 

Powered by Edreams Factory