Default profile photo

21 Mars 2019 | 14, Adar II 5779 | Mise à jour le 21/03/2019 à 18h35

Rubrique Culture/Télé

Les enfants cachés

« Les enfants cachés », le film réalisé par Raphaël Delpard, est programmé pour la première fois à Paris, pendant le mois de mars, au studio Galande.

De 1940 jusqu’à 1945, les enfants juifs de France, de Belgique, d’Allemagne, de Hollande et de Pologne, ont été contraints de se cacher et de nier leur identité, pour échapper à la barbarie nazie. Le système est d’une incroyable audace. Le principe repose sur la situation suivante : l’enfant doit rester visible, mais mêlé à des enfants non-juifs. 

Le récit filmique se concentre au début sur la situation de l’enfant juif. Nous nous apercevons que son sort est identique à celui des adultes : port de l’étoile, interdiction de jouer dans les squares, de se rendre dans une piscine, etc. Et comme si cela n’était pas suffisant, quel que soit son âge, il est traqué et poursuivi par la police et, s’il est arrêté, on l’interne dans des camps installés sur le territoire français et surveillés par des policiers français.

La seconde partie est réservée à la rencontre de l’enfant juif avec le monde chrétien. Deux mondes qui ne se connaissent pas et qui se découvrent. Les témoins nous restituent ce qu’elle fut et la majorité d’entre eux en conservent un souvenir ému.

La troisième partie raconte le retour à la vie. Ce sont de terribles retrouvailles avec un monde qui a disparu et des parents qui ne sont plus là. Mais vaille que vaille, avec courage, ils entreront dans la vie et tenteront de construire une famille. S’ils ont été sauvés par des Français courageux, aujourd’hui, que reste-t-il à leur mémoire de ces années de silence et d’isolement ? Il faut voir ce film. Unique document sur la page tragique de la situation des enfants juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. 


Studio Galande, 42 rue Galande 75005 Paris. Tél : 01.43.54.72.71

Powered by Edreams Factory