Default profile photo

26 Juin 2019 | 23, Sivan 5779 | Mise à jour le 24/06/2019 à 14h53

Rubrique France/Politique

Daniel Knoll : « La justice doit maintenant faire son travail »

Deux cérémonies, samedi 23 mars à 15h devant le 26 avenue Philippe Auguste, et dimanche 24 mars à 19h à la synagogue de la Roquette, rendront hommage à Mireille Knoll, victime de la haine antisémite assassinée il y a un an. Son fils évoque l’année écoulée et réagit aux derniers rebondissements de l’enquête.

Actualité Juive: Des écoutes viennent de révéler le rôle et la personnalité de la mère de l’assassin de votre maman. Comment avez-vous réagi à l’écoute de ces enregistrements ? 

Daniel Knoll : Venant de ces gens que j’appelle des non-être, rien ne m’étonne. Nous étions déjà très choqués que cette dame ait été relogée dans le 16e arrondissement et qu’elle soit toujours en liberté. Cette femme a tout fait contre ma mère, elle a nettoyé et dissimulé les preuves. Elle a voulu cacher la réalité. 


A.J.: Qu’attendez-vous de la justice maintenant ?

D.K. : Qu’elle fasse son travail et qu’elle la mette en prison. On ne doit plus laisser les gens agir impunément. On a l’impression qu’en France, et on l’a vu avec ce qui s’est passé sur les Champs-Elysées, tout le monde peut faire ce qu’il veut sans être inquiété. L’Etat doit absolument restaurer son autorité. La France est dans un laisser-aller à tous les niveaux depuis trop longtemps. Ça fait plus de dix ans que dans certains établissements scolaires, on ne peut pas enseigner l’histoire de la Shoah. Tout le monde le sait mais personne n’agit et en attendant, le mal se propage. 


A.J.: Vous avez créé l’association Mireille Knoll pour encourager au dialogue interreligieux. Où en êtes-vous ? 

D.K. : Nous avons établi des contacts avec des amis musulmans et chrétiens. Nous voulons entre autres nous engager dans l’insertion professionnelle des jeunes qui devront une fois par mois rendre service à des personnes âgées sous la forme d’un bénévolat. Nous essayons d’aller vers la réconciliation des gens et des générations. Combattre la bêtise, l’antisémitisme et le racisme et il y a fort à faire. 


« Je n’admets toujours pas ce qui est arrivé à ma mère »


A.J.: Nous sommes à quelques jours du triste premier anniversaire de l’assassinat de votre maman. Comment avez-vous vécu cette année ?

D.K. : J’y pensais encore ce matin, j’y pense souvent et plus j’y pense, plus je réalise que je n’admets toujours pas ce qui s’est passé. C’est incompréhensible, même si ce sont des gens de la pire espèce et des non-être. Quand je repense à ces écoutes, je me dis vraiment le manque de tout : d’humanité, de culture, de savoir-vivre, d’éducation. Ces gens-là sont un grand malheur pour la France. Il faut combattre ces monstres à tout prix pour ne plus que ça reproduise mais je pense que malheureusement, ça va se reproduire. On le sait et chaque jour nous le confirme quand on voit le niveau de violence et de haine qui se développe dans notre pays. 

Powered by Edreams Factory