Default profile photo

23 Mai 2019 | 18, Iyyar 5779 | Mise à jour le 22/05/2019 à 18h15

Rubrique Israël

Diagnostic prénatal

Noam Shomron (G) et une des chercheurs Tom Rabinovicz (DR)

Des chercheurs israéliens ont développé un test sanguin qui permet de détecter des milliers de maladies génétiques chez les fœtus dès la 10e semaine de grossesse.

Et ce grâce à une prise de sang sur la mère. Ils ont réussi à isoler dans le plasma recueilli l'ADN du fœtus. Le test, non intrusif, est basé sur des algorithmes qui permet de retranscrire le génome du fœtus depuis le sang de la mère et d'y détecter des mutations génétiques. Il s'agit du test le plus fiable et le plus précoce proposé à l'heure actuelle. « Nous croyons que ce nouveau système permettra de réaliser des analyses génétiques sur toutes les futures mamans qui le désireront et ainsi leur permettre de décider de poursuivre ou pas leur grossesse en cas d'anomalie génétique », espère Noam Shomron, le professeur de l'école de médecine de l 'Université de Tel-Aviv qui a dirigé la recherche.

Powered by Edreams Factory