Default profile photo

09 Décembre 2019 | 11, Kislev 5780 | Mise à jour le 04/12/2019 à 18h11

Rubrique Judaïsme

Mercredi 20 Mars au soir et Jeudi 21 Mars 2019

Les 4 Mitzvot de POURIM

Si Pourim est une fête joyeuse et familière, elle n’en reste pas moins riche en enseignements. On y apprend, entre autres, comment en reconnaissant ses fautes et en modifiant sa conduite, le peuple juif a transformé son histoire et inverser le « sort » qui lui était réservé. Au-delà du récit, nous nous contenterons de rappeler les commandements à accomplir durant cette fête.

1) Lecture de la méguila


Chaque homme et chaque femme ayant atteint la majorité religieuse a l’obligation d’écouter la méguila deux fois lors de la fête de Pourim. La veille au soir, de la sortie des étoiles jusque dans la nuit. Et le lendemain matin, mais la lecture peut malgré tout se faire tout au long de la journée. De plus, il est recommandé d’amener les enfants écouter la méguila avec un minyan, car, eux aussi étaient concernés par la menace d’extermination. Cependant, on veillera à ce qu’ils ne dérangent pas l’écoute des adultes. La lecture de la méguila s’effectue de préférence à la synagogue, à défaut au sein d’un miniyan, et en cas d’impossibilité de le réunir, on se rendra quitte de la mitzva soit en lisant pour soi, soit en écoutant quelqu’un d’autre lire. L’écoute de la méguila repousse tout autre mitzva, sauf celle d’enterrer un mort inconnu qui a été abandonné en plein champ    (met mitzva).

   Il est obligatoire d’entendre tous les mots de la méguila. Donc, si on a raté une partie de la lecture, on ne sera pas quitte. D’où l’intérêt de ne pas déranger le public. L’officiant, quant à lui, devra lire une méguila écrite sur un parchemin conforme (cacher), repliée comme une « lettre ». Avant chaque lecture, l’officiant prononce les trois brakhoth (bénédictions) : « Al mikra méguila », « Chéassa nissim » et « Chéé’héyanou ». Et la brakha finale s’il y a minyan. L’assemblée répondra «amen » aux bénédictions afin de s’y associer. Il est toutefois préférable de lire l’intégralité du texte en même temps que l’officiant. Dans les communautés où l’on agite des crécelles, voire où on tape du pied prononçant  le nom de « Haman », on fera particulièrement attention à faire silence au moment de la reprise de la lecture. Ceci afin de ne manquer aucun mot de la méguila.


2) Envoi de présents comestibles


Chacun est tenu d’envoyer au moins « deux cadeaux à une personne», car il est écrit : « Envoyez des cadeaux, chacun à son prochain » mais l’envoi n’est pas limitatif. Sont appelés cadeaux des présents pouvant être consommés tels quels, sans préparation et comprenant au moins deux aliments différents : gâteaux, fruits... Chacun, même pauvre, est tenu de donner au moins deux cadeaux à deux pauvres, car il est écrit : « Et des cadeaux pour les pauvres ». Les femmes sont tenues aux mêmes règles, mais elles enverront leurs cadeaux à d’autres femmes et donneront aux pauvres quels qu’ils soient. Il est bon qu’elles se chargent elles-mêmes de ces mitzvot, durant la journée du jeudi 21mars.


3) Don aux pauvres


Pour accomplir à la lettre cette mitzva, on devra donner à deux pauvres différents des dons, de préférence en argent, afin qu’ils puissent en profiter le même jour. Le montant de ceux-ci doit être l’équivalent au minimum d’un repas.


4) Le Festin


C’est dans l’après-midi du jeudi 21 mars que l’on participera à un festin particulier. On s’efforcera de le faire durer aussi longtemps que possible, certains décisionnaires conseillant même de le terminer après la tombée de la nuit. A titre exceptionnel on pourra boire du vin plus que de coutume.


A NOTER : Dans chaque amida, celle du mercredi soir et les deux autres du jeudi, on intercalera le texte de «al hanissim». De même au cours du birkat hamazone (les actions de grâces après le repas). Si l’on a omis de lire ce texte, il ne sera pas nécessaire de recommencer les prières en question. On ne récitera pas le Hallel à Pourim. On s’efforcera de ne pas travailler, ce travail étant «sans bénédiction». 


Pourim Sameah !



Horaires de Pourim


Mercredi 20 Mars : Jeûne d’Esther 


Horaires Paris

Début : 05 h 20 - Fin : 19 h 42


Mercredi soir 20 Mars Première lecture de la Méguila d’Esther (Après la amida de Arvit)


Jeudi 21 Mars : Pourim

Deuxième lecture de la Méguila d’Esther

Powered by Edreams Factory