Default profile photo

15 Novembre 2019 | 17, Heshvan 5780 | Mise à jour le 13/11/2019 à 17h43

Rubrique Régions

Marseille : Un élan de solidarité contre l’antisémitisme et le racisme

Le maire Yves Moraine et la présidente Martine Vassal lors du dévoilement de la plaque. (G.G)

Alors que deux arbres en hommage à Ilan Halimi ont été arrachés dans l’Essonne, à Marseille, le maire des 6e et 8e arrondissements, Yves Moraine, a invité des élus, des responsables communautaires et de nombreux citoyens à se joindre à la plantation d’un chêne pour Ilan Halimi et contre le racisme et l’antisémitisme, dans le parc de la mairie.

Deux actions conjointes pour dénoncer les horribles dégradations, mais aussi pour vilipender toutes formes de racisme et d’antisémitisme. L’antisémitisme est une maladie qui se distille insidieusement dans notre société moderne à travers les réseaux sociaux et ailleurs. À lire Léon Pinsker (1881), ce médecin juif d’Odessa, « maladie » est bien le terme à employer. « La judéophobie est une psychose. En tant que psychose, elle est héréditaire, en tant que maladie transmise depuis 2 000 ans, elle est incurable ». Avec un tel constat, la guérison sera longue à venir, mais les actions comme celle de la mairie des 6e et 8e arrondissements sont nécessaires et salutaires pour tenter d’extirper ce mal.

Devant la stèle contre l’antisémitisme et le chêne, le maire de secteur Yves Moraine a été le premier à prendre la parole en lançant : « Nous sommes réunis ici, citoyens français, juifs et non-juifs pour dire aux sauvages de toutes sortes qu’ils ne gagneront jamais ! Ils arrachent un arbre, nous en planterons mille, l’humanité l’emportera toujours sur la barbarie ! » Puis les responsables institutionnels de la communauté ont unanimement exprimé leur satisfaction pour une telle initiative. Du président du CRIF, Bruno Benjamin, au président du FSJU, Lionel Stora, en passant par Michel Cohen-Tenoudji pour le consistoire et Jean-Jacques Zenou, président de la radio juive de Marseille, ils ont tous exprimé le vœu de voir un jour la France débarrassée de cette gangrène. En fin de cérémonie, le maire de secteur et la présidente LR de la Métropole Martine Vassal ont fini de planter l’arbre et découvert une stèle contre l’antisémitisme et le racisme.

Powered by Edreams Factory