Default profile photo

19 Juin 2019 | 16, Sivan 5779 | Mise à jour le 19/06/2019 à 17h54

Rubrique Sport

Euro 2020 : Une soirée de fête à Haïfa

Transcendée par un Eran Zehavi des grands soirs, la sélection israélienne a corrigé l'Autriche (4-2) lors de la deuxième journée des éliminatoires comptant pour le prochain Championnat d'Europe. Comme le fameux France-Israël (2-3) de 1993, ce match fera date dans les annales du football bleu et blanc.

Quatre jours après son décevant résultat nul (1-1) à Haïfa contre la Slovénie, en ouverture des éliminatoires pour l'Euro 2020, Israël retrouvait le stade Sammy Ofer pour y affronter l'Autriche, le pays natal du sélectionneur de la Nivrehet, Andreas Herzog, qui, à l'instar des 17 000 supporters présents en tribunes, était cueilli à froid par l'ouverture du score (0-1, 8ème minute) de l'actuelle 23ème nation au classement Fifa. Sur son banc, Herzog affichait malgré tout une attitude positive en tapant des mains pour remobiliser ses troupes. Message reçu par Eran Zehavi, l'homme de l'égalisation contre la Slovénie, qui trouvait de nouveau le chemin des filets d'un coup de tête rageur (1-1, 36eme). Herzog pouvait enfin laisser éclater sa joie au bord du terrain. Toujours dangereux, les Autrichiens butaient à plusieurs reprises sur l'excellent gardien, Ariel Harush. Et contre toute attente, les locaux prenaient l'avantage juste avant la pause grâce à l'inévitable Zehavi, encore buteur de la tête (2-1, 45ème). Le scénario ne pouvait pas être meilleur. Peu de temps après le retour des vestiaires, la star de Guangzhou (D1 chinoise) triplait la mise d'un boulet de canon aux 20 mètres se logeant en pleine lucarne (3-1, 55ème). Incontrôlable, l'ancienne star du Maccabi Tel-Aviv fêtait ce troisième but venu d'ailleurs dans un moment de liesse indescriptible après avoir retiré son maillot et étalé ses muscles, un peu à l'image de Cristiano Ronaldo. « Je n'ai pas de mots pour dire à quel point Eran a été déterminant », lâchera Herzog au coup de sifflet final à propos de celui qui avait été évincé de la sélection (lire ci-dessous).                                                                                                          

 La fête se poursuivait dix minutes plus tard. Munas Dabbur, avant-centre du Red Bull Salzbourg (avant son transfert cet été au FC Séville, ndlr), transformait en deux temps le quatrième but de son pays (4-1, 66eme minute). La réduction du score des Autrichiens (75eme) ne sera in fine qu'anecdotique. Ce festival offensif israélien rappelle celui de juin 1999. Berkovic, Revivo et consorts avaient ridiculisé l'Autriche d'Herzog (5-0) lors des qualifications pour l'Euro 2000. Un retentissant succès qui leur avait ensuite permis de disputer les barrages de la compétition.

Avec quatre points engrangés en deux rencontres, Israël (92ème au classement Fifa) entame sa nouvelle campagne sous de bons auspices. « Ce match contre l'Autriche était très spécial pour moi », déclarait, soulagé, Andreas Herzog en conférence de presse. « En première période, notre adversaire était supérieur mais nous avons su relever la tête ». Son équipe, 2ème de la poule G à deux points de la Pologne, vise l'un des deux premiers strapontins directement qualificatifs pour l'Euro. Mais le chemin va être long et certainement compliqué. Comme les deux déplacements à venir, en Lettonie (le 7 juin) et en Pologne (le 10 juin). Pour cette double confrontation, récolter quatre points sur six serait une excellente opération. Herzog signerait sur le champ.

Powered by Edreams Factory