Default profile photo

27 Mai 2019 | 22, Iyyar 5779 | Mise à jour le 22/05/2019 à 18h15

Rubrique Communauté

Emmanuel Messas : « Hadassah est l’ambassadeur d’Israël dans le monde »

Le philosophe Bernard-Henri Lévy et le violoniste Renaud Capucon sont les invités d’honneur de la soirée de gala en faveur d’Hadassah-France le 29 avril dans les salons de l’Hôtel de ville. Rencontre avec son président.

Actualité Juive : Votre soirée prend pour la première fois la forme d’un dîner. Sommes-nous dans une année particulière ? 

Emmanuel Messas : Le dîner a lieu au lendemain des fêtes de Pessah pendant la période du Omer et nous ne voulions pas de manifestation festive. Nous souhaitions créer plus de convivialité entre les convives et l’actualité française et internationale étant particulièrement dense, nous voulions prendre un temps de réflexion pour mieux comprendre et interpréter ce qui se passe. Les Gilets jaunes en France, les transformations au Moyen-Orient, la montée des extrêmes en Europe. Hadassah est ouvert au monde. Il est aussi l’ambassadeur d’Israël dans le monde. Un million de patients passe par Hadassah tous les ans, de toutes origines et de toutes les religions. Malheureusement, il est au centre du conflit de par la prise en charge des blessés mais il est aussi un lieu de recherche et de rencontre. Il est vraiment ouvert au monde. 


« Un million de patients par an »


A.J.: L’hôpital a inauguré fin mars une statue symbolisant le « cas de conscience ». Est-ce une questionrécurrente ? 

E.M. : Oui. La question éthique occupe de plus en plus de place car il y a des décisions que l’on ne peut pas prendre tout seul, s’agissant des stratégies curatives ou palliatives à employer, s’agissant aussi de l’accompagnent de la fin de vie ou de ce qui à trait à la procréation assistée. 


A.J.: Quels projets seront mis à l’honneur pendant la soirée ? 

E.M. : Plusieurs projets de recherche dont l’un sur la prévention des cancers et les thérapies ciblées pour éviter la chimiothérapie en cas de cancer du poumon. Un autre concerne la chirurgie réparatrice. Hadassah a besoin d’appareillage pour prévenir les conséquences des chirurgies et nous avons choisi la pédiatrie avec un appareil pour mieux évaluer et traiter la cécité chez l’enfant et du matériel pour mieux contrôler la tension de façon non invasive. Nous sommes aussi mobilisés pour le service de réhabilitation. Ce service n’a que trente lits alors qu’il sert toute la région de Jérusalem. Il a besoin de matériel innovant. 


  1. Renseignements : 01.53.42.67.06

Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.


Powered by Edreams Factory