Default profile photo

18 Avril 2019 | 13, Nisan 5779 | Mise à jour le 17/04/2019 à 17h44

Rubrique France/Politique

Suivre le procès sur Twitter : les fils à suivre et ce que l’on y apprend

(DR)

Passage en revue des comptes des journalistes présents à toutes les audiences et qui en rapportent propos en instantané.

S’il est une manière instructive de suivre un procès, c’est de s’abonner aux comptes twitter des journalistes qui y assistent et qui twittent en direct ce que s’y dit. Ainsi les comptes de Corinne Audouin (@cocale), journaliste enquête-justice à France Inter, Elise Lambert (@lambert_elise), journaliste à France infos, d’Alexandre Sarkissian (@alex_Sarkissian) journaliste sport et justice à RMC, notamment, sont particulièrement instructifs. Depuis les verbatim jusqu’aux gestuels, et aux précisions juridiques, tout permet de se faire une idée dont se déroule ce procès. 

 La journée de lundi 8 avril, au cours de laquelle ont été abordés les faits du 19 mars perpétrés à l’école Ozar Hatorah est ainsi live-tweetée avec de nombreuses précisions. On suit ainsi le témoignage de Jonathan, un ancien élève du lycée, lorsqu’il raconte que «Myriam Monsonego c’était la pudeur, elle était jeune quand je la gardais, elle préférait jouer dans sa chambre ». Ou encore, que « Jonathan Sandler, était quelqu’un d’extrêmement brillant, intelligent, il avait les bons mots, toujours à l’écoute ». Et pendant ce temps, d’autres tweets rapportent que «sur le banc des parties civiles, Samuel Sandler écoute le témoignage, les yeux fermés ». Bouleversant. 

Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Powered by Edreams Factory