Default profile photo

18 Avril 2019 | 13, Nisan 5779 | Mise à jour le 17/04/2019 à 17h44

Rubrique Israël

Les résultats : Bipolarisation de la vie politique

(Flash90.)

Le parti Kahol-Lavan et le Likoud sont au coude-à-coude mais Binyamin Netanyahou semble mieux placé pour constituer une coalition.

Les estimations publiées le 9 avril à 23 h, sur la base des sondages effectués à la sortie des urnes, révélaient plusieurs tendances. Dans un premier temps, presque toutes les chaînes de télévision ont annoncé la victoire du parti Kahol-Lavan de Benny Ganz (36 à 37 mandats) sur le Likoud de Binyamin Netanyahou (33 à 36 sièges). Mais par la suite, le classement s'est inversé et le Likoud a pris l'avantage. Il pourrait obtenir jusqu'à 40 mandats contre 35 à Gantz.

Ce résultat témoigne de la bipolarisation de ce scrutin : les deux grandes formations réunissent ensemble plus de 70 des 120 sièges de la Knesset, soit au moins 60 % des suffrages exprimés. Le Likoud est assurément le mieux placé pour former le prochain gouvernement, le bloc de droite jouissant d'une nette majorité. 

La seconde tendance est l'effondrement de la gauche, le Parti travailliste obtenant entre 6 et 8 mandats et Meretz entre 4 et 5 sièges. 


Effondrement de la gauche


Les formations ultra-orthodoxes conservent leur influence : Yahadout Hatora (ashkénaze) est crédité de 7 mandats et Shass (séfarade) de 6 à 7 mandats. 

La principale formation arabe israélienne Hadash-Taal obtient 6 à 7 sièges, tandis que l'autre, Raam-Balad, pourrait, selon certaines estimations, ne pas franchir le seuil de la représentation. 

Koualou (Kahalon) et Israël Beteinou (Lieberman) sont tous deux crédités de 4 à 5 mandats, tout comme les sionistes religieux de l'Union des partis de droite. En revanche, la Nouvelle Droite de Naftali Bennett ne franchit pas, pour l'instant, le seuil de la représentation.  

Enfin, deux partis semblent avoir perdu toute chance d'entrer à la Knesset : Zehout, la formation de Moshé Feiglin et Gesher d'Orly Lévy-Abecassis. Rappelons qu'il ne s'agit encore que d'estimations provisoires. 


Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Powered by Edreams Factory