Default profile photo

19 Juin 2019 | 16, Sivan 5779 | Mise à jour le 19/06/2019 à 17h54

Rubrique Judaïsme

Décès de l'influent rabbin Landau

(Flash90.)

Le rabbin Moshé Yehouda Leib Landau, considéré comme le grand rabbin de Bné Brak, dirigeait un réseau de cacherout très respecté.

Au cours des obsèques du grand rabbin Moshé Yehouda Leib Landau, décédé le 30 mars à l'âge de 83 ans, le maire de Bné Brak, Abraham Rubinstein, a annoncé que le rabbin Haïm Itzhak Landau, fils du défunt, succéderait à son père à la tête des institutions religieuses et du système de cacherout de la ville. 

Une scène presque analogue s'était déroulée en 1986, lors des funérailles du rabbin Yaacov Landau, qui avait mis sur pied et dirigé pendant un demi-siècle le rabbinat de Bnei Brak et son système de cacherout très exigeant. Le maire, avait alors annoncé que le fils du défunt, Moshé Yehouda, succèderait à son père.

Le rabbin Moshé Yehouda Leib Landau appartenait donc à une véritable dynastie qui dirige les institutions de la plus grande cité religieuse d'Israël depuis plus de 80 ans. La pérennité de la famille Landau à la tête du rabbinat de Bné Brak est d'autant plus surprenante qu'elle appartient au courant hassidique de Habad (Loubavitch), qui n'est pas très apprécié dans les milieux dits « lituaniens » et qui, même chez les Hassidim, est une mouvance un peu à part.   

C'est pourquoi le rabbin Moshé Yehouda Leib Landau n'a jamais reçu officiellement le titre de grand rabbin de Bné Brak du ministère des Cultes. Lorsqu'il a été nommé en 1986, il a également dû affronter l'opposition du rav Shakh, qui était à la tête de la yechiva de Poniowitz et des milieux ultra-orthodoxes non hassidiques.

Mais il a fini par s'imposer et a développé le système de cacherout mis sur pied par son père, qui est aujourd'hui l'un des plus reconnus, après celui du « Badatz » de la « Eda Haharédit » de Jérusalem. Les services de cacherout du rabbin Landau de Bné Brak se distinguent aussi par leur prix extrêmement modique, destiné simplement à couvrir les frais de surveillance.


Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Powered by Edreams Factory