Default profile photo

25 Mai 2019 | 20, Iyyar 5779 | Mise à jour le 22/05/2019 à 18h15

Rubrique Régions

Lyon : Dialogue entre Colombe Schnek et Sophie Bramly

de g à d Maritsa Boghossian (libraire), Sophie Bramly « Un matin, j’étais féministe ». Kero et Colombe Schneck. « La tendresse du crawl ». Grasset. (DR)

Une rencontre originale centrée sur la famille, l’identité et la question.

Grâce au travail de la librairie Pleine Lune, les écrivains Colombe Schneck et Sophie Bramly ont évoqué leur parcours littéraires respectifs ainsi que leurs nombreuses questions. Toutes deux issues de familles juive, elles ont vécu dans le silence et dans le non-dit. Avec des parents cachés pendant la guerre, l’ancienne journaliste Colombe Schneck a grandi dans les livres et les silences. En effectuant des recherches sur sa famille, l’écriture de livres est venue à elle afin de raconter ces absences. Elle évoque dans son œuvre littéraire « Salomé », la cousine de sa mère ou le demi-frère de sa grand-mère, résistant assassiné. Par l’histoire de sa famille, elle raconte la grande Histoire. Dans son dernier ouvrage, Colombe Schneck ose parler du corps, un sujet totalement interdit dans sa famille, comme dans celle de Sophie Bramly. « Le sport n’est pas très juif », insiste cette dernière pour qui le « corps est un truc lointain qui permet de déplacer la tête ». Elle fut jeune photographe à Paris Match avant de partir découvrir New York au travers de son appareil photo. Cet objet culte lui offre un « masque pour découvrir les autres et leurs corps ». Avec « La tendresse du crawl », Colombe Schneck aborde sans tabou un histoire d’amour, elle a aussi écrit un des rares livres sur l’avortement. Evoquant la judéité, celle de leurs familles, l’une d’Europe de l’Est marquée par la Shoah, l’autre  de Tunisie contrainte à l’exil, Colombe Schneck et Sophie Bramly concluent que « ce qui reste de juif est le plus souvent la cuisine » et, se sentant juives, elles y sont particulièrement attachées. 


Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Powered by Edreams Factory