Default profile photo

23 Septembre 2019 | 23, Elul 5779 | Mise à jour le 23/09/2019 à 15h27

Rubrique Régions

Strasbourg : « L’exemplarité » de Jean Kahn

Philippe Olivier présente son livre à l’ hôtel de Région (DR)

En lien avec la parution du volumineux ouvrage « Jean Kahn, une biographie » (Hermann), un colloque s’est déroulé lundi 8 avril à l’hôtel de Région.

La figure du Strasbourgeois Jean Kahn (1929-2013) a profondément marqué le judaïsme français et européen de son empreinte. Entre autres choses, il fonda le club sportif AS Menora, présida le Crif national (1989-1995), le Consistoire central (1995-2008) et la Commission consultative sur le racisme et la xénophobie de l’Union Européenne. Les quelque 600 pages accompagnées de nombreux documents et photos du livre – un « monument », selon le fils Daniel Kahn qui animait le colloque - permettent de comprendre le parcours étonnant du fils unique de commerçants juif de Mommenheim devenu « une des grandes autorités morales françaises » ainsi qu’il a été gratifié par plusieurs personnalités qui ont pris la parole. Le conférencier et musicologue Philippe Olivier a consacré six ans de travail à l’écriture de ce livre dont la parution a été parrainée par les enfants de Jean Kahn et son épouse Nicole, consulté près de 9 000 documents, effectué 11 voyages de recherche à l’étranger et réalisé une soixantaine d’entretiens. 


« Une des grandes autorités morales »


Parmi la centaine de personnes présentes au colloque on comptait quatre anciens ministres et deux anciennes maires de Strasbourg, dont plusieurs ont pris la parole. L’intitulé du colloque « Jean Kahn ou l’exemplarité », résume bien l’esprit général de la rencontre : montrer en quoi les combats du « globe-trotter » Jean Kahn – pour les droits de l’homme, pour Israël, pour la paix en Yougoslavie, pour les minorités persécutées, contre le négationnisme, contre l’indifférence - n’appartiennent pas seulement au passé. C’est ce qu’ont par exemple tâché de démontrer René Gutman, l’ancien grand rabbin du Bas-Rhin venu spécialement d’Israël qui a livré une réflexion philosophique sur les libertés potentiellement menacées par « l’absolutisme libertaire », et Jacques Toubon, actuel Défenseur des droits qui a bien connu Jean Kahn. A l’issue de la conférence, Philippe Olivier a dédicacé 52 exemplaires de la biographie ; un signe de l’intérêt que Jean Kahn suscite encore. 


Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Powered by Edreams Factory