Default profile photo

21 Juillet 2019 | 18, Tammuz 5779 | Mise à jour le 17/07/2019 à 18h17

Rubrique Communauté

La disparition du rav Israël

Crédit : HASSIDOUTH.ORG

Modeste mais le cœur sur la main, le rav Yehochoua Israël s’est éteint dans son sommeil dimanche 12 mai, à l’âge de 55 ans. Fils aîné du regretté rav Raphaël Yaakov, le tsadik de Sarcelles, rav Yehochoua suivait fidèlement ses traces, vouant sa vie à l’étude de la Torah et son enseignement.

Après une enfance studieuse à Gateshead et Sunderland en Angleterre, puis à St Louis près de la frontière suisse, il avait contribué auprès de ses parents à faire de Sarcelles ce bastion du judaïsme qu’était devenue la petite Jérusalem au nord de Paris. 

Entretenant d’excellentes relations avec les autorités municipales qui le respectaient énormément, il veillait à préserver et développer la vie juive dans le strict respect des traditions. Affable, rav Yehochoua refusait d’ailleurs le titre de « rav » et se considérait comme un simple fidèle, attentif aux besoins de sa famille. 

Participant aux activités de la communauté, il récitait avec cœur Psaumes et prières. La communauté de Sarcelles s’associe à la grande peine de son épouse Déborah, de ses frères et sœurs, de ses enfants et ses petits-enfants. Une foule immense a participé à la levée de corps le jour même à Sarcelles puis à l’enterrement, le lendemain, au Mont des Oliviers à Jérusalem.


Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.


Powered by Edreams Factory