Default profile photo

17 Juillet 2019 | 14, Tammuz 5779 | Mise à jour le 12/07/2019 à 14h19

Rubrique Communauté

La promenade Marceline Loridan-Ivens inaugurée

Anne Hidalgo et Paris ont rendu un bel hommage à l’auteure de Ma vie balagan (Joséphine Brueder/Ville de Paris.)

Une partie du Parc des Rives de Seine, située entre la place Justin Godart et le 31 quai Voltaire, porte désormais le nom de Marceline Loridan-Ivens. Vendredi 10 mai, une cérémonie à son image, émouvante, joyeuse et ponctuée de musique, a rappelé le souvenir de cette « battante au verbe tendu de dignité », comme l’avait qualifié le journaliste Claude Bochurberg quand elle nous avait quittés le 18 septembre dernier.

Devant sa famille et ses amis, la maire Anne Hidalgo a rappelé le souvenir de « Marceline », cette petite femme libre et engagée, qui luttait sans relâche contre toutes les formes de racisme et l’antisémitisme. Déportée à Birkenau en avril 1944 dans le même convoi que Simone Veil, Marceline Loridan-Ivens était devenue la « sœur contradictoire » de cette dernière. « Nous n’avons pas pris les mêmes chemins mais finalement même sans ça, nous sommes toujours restées très proches. Nous avons été réunies pour mourir ensemble et nous avons survécu l’une et l’autre », avait-elle confié à Actualité juive après la panthéonisation de son amie. l 

Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Powered by Edreams Factory