Default profile photo

23 Septembre 2019 | 23, Elul 5779 | Mise à jour le 23/09/2019 à 15h27

Rubrique France/Politique

Le nerf de la guerre

(Fash90)

L’edito de la semaine par Lydia Benattar, Rédactrice en Chef d’Actualité Juive.

Après un pseudo retour à la normale ce matin du 6 mai et un cessez-le-feu très précaire, Israël essaye comme à l’accoutumée, hélas, de se remettre de ces deux jours de confrontation, de pluies de roquettes, de panser ses blessés et d’enterrer les morts de ce conflit interminable, bien qu’inévitable, le Hamas, le Djihad islamique, les Palestiniens et temps d’autres mouvances alliées. Les dirigeants de Ramallah refusant d’encaisser les fonds versés par Israël, tant que l’Etat hébreu bloquera les sommes allouées par l’Autorité palestinienne aux familles des terroristes tuées ou emprisonnées. 

Par conséquent la situation économique s’est beaucoup dégradée et l’Autorité palestinienne est au bord du précipice financier. 

La fierté et l’arrogance suscitent une agitation sociale et politique au risque de se retrouver ruinée et effondrée. En cette veille de Ramadan, l’Autorité palestinienne joue son dernier va-tout, malgré les efforts faits au niveau international pour essayer de réduire l’embrasement et l’agitation de la population victime de ses dirigeants mal   intentionnés.

Et bien sûr une fois de plus on a droit au déferlement de haine contre Israël, l’éternel responsable de tous les conflits. À croire que nos journalistes zappent systématiquement une réalité qui les dérange. 

Nous le savons pertinemment, j’espère que ceux qui avaient des illusions les ont laissé partir en Égypte après Pessah, je le souhaite...

Pour Actualité Juive qui n’est pas paru depuis le 17 avril, la tâche est rude pour revenir sur ces quelques semaines et vous informer de tout ou presque : les attentats à San Diego et au Sri Lanka, l’antisémitisme, Yom haShoah, Yom Hatsmaout ... Vous retrouvez également la campagne IFI, vous savez, l’une des contestations des gilets jaunes depuis le 14 novembre 2018 « pour réinitier l’ISF qui aurait le pouvoir de résoudre toute la misère de la France. Il n’en est rien hélas car aucun impôt ou substitut tels le chômage, le RSA, le crédit 0%, les Allocations familiales, n’ont pu redorer le blason de l’économie française qui s’est enlisée énormément depuis plusieurs années ». Il faudra faire avec, l’accepter ou pas, et faire avec notre pouvoir d’achat quelque peu à la baisse.

Aujourd’hui, pour ceux concernés par l’IFI il faut faire confiance à nos fondations, institutions, associations communautaires, qui ont un rôle majeur et essentiel pour notre avenir et pour nous les juifs de France : Mémorial et lieux de mémoire, lieux de cultes, cimetières, précarité, familles mono-parentales, hébergement d’urgence, santé, CHU, maisons de retraite, 4e âge, handicap, nécessiteux, pauvreté, hôpitaux en Israël, mouvements de jeunesse, liens avec Israël et les communautés jumelées, volontariat, formation professionnelle…

Sans eux rien ne pourra perdurer, ils sont nos relais uniques avec Israël et les diasporas. Sans eux, nous sommes seuls, livrés à nous-mêmes, ils sont notre force, celle de notre jeunesse. 

Et tout ceci doit vous interpeller car pour assurer notre sécurité et notre existence future dans la cité, nous devons, je le répète, ne compter que sur nous-mêmes et les nôtres. Nul ne pourra en disconvenir. 



Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Powered by Edreams Factory