Default profile photo

21 Juillet 2019 | 18, Tammuz 5779 | Mise à jour le 17/07/2019 à 18h17

Rubrique France/Politique

La « Start-up nation » au salon Viva Tech

DR

De nombreux représentants du secteur high-tech israélien sont présents cette semaine au salon Viva Tech 2019 qui se tient à Paris du 16 au 18 mai.

Organisé par Publicis et le groupe Les Echos, le salon Viva Tech se déroule tous les ans depuis 2016, date de sa création, dans la capitale française. Ce rendez-vous mondial des start-up et de l’innovation se tient cette année du 16 au 18 mai 2019, au Parc des expositions à Paris. Ce salon se veut une vitrine, une source de bouillonnement et de créativité.

   Viva Technology est devenu en 4 éditions un salon incontournable de l’innovation en Europe. En 2016, cette manifestation qui s'était déroulée du 30 juin au 2 juillet à Paris avait réuni 45 000 visiteurs dont 5 000 start-up. Deux ans plus tard, en 2018, plus de 100 000 visiteurs de 125 pays avaient fait le déplacement, ainsi que plus de 9 000 start-up, 1 900 investisseurs et 1 900 journalistes. Et cette année encore, des orateurs prestigieux tels que Young Sohn, président de Samsung Electronics, Gillian Tans, CEO de booking.com ou Bernard Arnault de LVMH sont à l’affiche de cette manifestation.

   Comme chaque année, les deux premiers jours de VivaTech s'adressent exclusivement aux start-up, investisseurs, exécutifs, étudiants et académiques. Le troisième jour, l'événement est ouvert au grand public. 

   Cette nouvelle édition de Viva Tech met l'accent sur la gouvernance de la haute technologie : se déplacer sans polluer, produire de l’énergie propre, se soigner plus efficacement et mieux manger. « Après avoir beaucoup parlé de Big Data au cours des 10 dernières années, nous allons cette année nous intéresser à la gouvernance de la data et aux responsabilités que cela entraîne », a expliqué Pierre Louette, PDG du groupe Publicis. 

   Le high-tech de l'Etat hébreu est évidemment bien représenté à ce salon avec de nombreuses start-up et aussi des personnalités du monde israélien de l'innovation. 

   Parmi les firmes israéliennes présentes à Paris, on peut citer Eco Wave Power, une société qui a développé une méthode de production d'électricité qui convertit la force des vagues en énergie. Ses flotteurs captent la force de la houle. Soulevés par les vagues, ces flotteurs animent un bras dont le mouvement de piston fait tourner une turbine. Une centrale électrique « houlomotrice » construite sur ce modèle fonctionne déjà à  Gibraltar. La fondatrice d'Eco Wave Power, Ina Braverman, assiste à Viva Tech.

   On note aussi la présence à ce salon de Joseph Mossel, PDG et cofondateur d’Ibex Medical Analytics, une start-up de la prochaine génération en matière de diagnostic du cancer, qui œuvre à réduire les erreurs de diagnostic et à améliorer les soins prodigués aux patients. 

   Yossi Vardi, pionnier de la « Start-up nation » a également fait le déplacement. Il a cofondé, dirigé et financé plus de 80 entreprises dans les domaines de la haute technologie, des technologies propres, de l’énergie et des ressources naturelles. 


Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Powered by Edreams Factory