Default profile photo

17 Juillet 2019 | 14, Tammuz 5779 | Mise à jour le 17/07/2019 à 18h17

Rubrique Israël

4 tués et plus d'une centaine de blessés, près de 700 roquettes tirées sur le sud d'Israël. Bilan d'un nouveau cycle de violence du Hamas

Malgré les tirs de roquettes palestiniennes, des centaines de personnes assistent aux obsèques de Moshe Agadi, Ashkelon 5 mai 2019 (Flash90)

La trêve est entrée en vigueur à 4h 30. Après 45 heures de combat, les Israéliens tentent de reprendre le cours de leur vie.

Les dernières roquettes ont touché l'ouest du Néguev un peu après 2 heures du matin. Depuis, le calme semble revenu. Le Hamas a annoncé la fin des tirs et ce matin (lundi) Tsahal a levé les consignes de sécurité pour la population et confirmé le retour à la normale.

Ce cycle de violence a été le plus intense depuis la fin de la guerre de 2014. 4 Israéliens ont péri. Moshe Agadi, 58 ans, a été fauché par une roquette sur le perron d'un immeuble d'Ashkelon. Ziad Alhamamda, 49 ans, Bédouin israélien, a été tué par l'explosion d'une roquette dans la zone industrielle d'Ashkelon. Moshe Feder, 68 ans a péri dans l'explosion de sa voiture, touchée par un missile antichar près de la frontière. Pinhas Menahem Prezuazman, 21 ans, n'a pas eu le temps de se mettre à l'abri quand une roquette a explosé dans une rue d'Ashdod.

Tout au long de la journée de dimanche, les salves de roquettes tirées depuis Gaza se sont succédé à un rythme incessant, touchant presque toutes les localités du sud, de Sdérot à Beer Sheva. Ashkelon et Ashdod ont été particulièrement touchées. On a dénombré 690 tirs. Les batteries de défense Dôme de Fer ont effectué 240 interceptions.

Tsahal de son côté s'est montré plus offensif que lors des confrontations précédentes. Plus de 350 objectifs terroristes ont été frappés par l'aviation israélienne dans la Bande de Gaza, dont des entrepôts et manufactures d'armes, mais aussi des immeubles abritant des institutions du Hamas ou les résidences de responsables islamistes. Mais surtout, pour la première fois depuis 2014, Israël a renoué avec les éliminations ciblées en visant un membre du Hamas chargé de transférer les fonds iraniens aux organisations terroristes de Gaza. Les frappes israéliennes ont fait 25 tués côté palestinien.

Pendant que Benyamin Netanyahou réunissait son cabinet de sécurité et ordonnait à l'armée de poursuivre ses frappes, les Egyptiens et l'émissaire de l'Onu reprenaient leur médiation auprès du Hamas pour obtenir une nouvelle trêve, finalement entrée en vigueur dans la nuit.

Powered by Edreams Factory