Default profile photo

16 Juin 2019 | 13, Sivan 5779 | Mise à jour le 13/06/2019 à 16h38

Rubrique Israël

Yom yéroushalayim : La modernisation de Jérusalem

La capitale israélienne ne cesse de se moderniser pour répondre aux besoins de ses habitants et de son économie. Plusieurs grands projets devraient encore la métamorphoser.

Il suffit de pénétrer dans Jérusalem pour se retrouver au milieu d'un gigantesque chantier. Au pied du pont, la nouvelle gare ferroviaire Itzhak Navon, inaugurée à l'automne dernier avec la ligne qui doit relier Jérusalem à Tel Aviv, a à peine eu le temps d'émerger des palissades, avant de se retrouver entourée des gravats de percement de la nouvelle voie rapide qui doit désengorger le trafic automobile de la principale entrée de la capitale. Et sans attendre que ce chantier soit achevé, celui de la construction du quartier d'affaires a déjà pris le relais. Avec deux tours et 1,6 million de m2 de bureaux, locaux commerciaux, logements de location et hôtels, sur une surface totale de 30 hectares, il se veut le projet de développement le plus ambitieux de la municipalité.

   Les transports à l'intérieur de la ville sont également en pleine transformation. Déjà dotée d'une ligne de tramway en cours de prolongation, Jérusalem est aussi en train d'en développer deux autres. Les projets se heurtent toujours à l'opposition d'une partie des habitants, riverains qui redoutent de voir leur quartier défiguré ou commerçants qui craignent que leur boutique ne survive pas à la durée des travaux. Sans compter que ces lignes, qui doivent désenclaver l'ensemble des quartiers et relier l'ouest à l'est de la capitale, suscitent aussi des réticences de la part des entreprises étrangères qui participent au projet, comme le Français Alstom, qui s'est récemment retiré d'un appel d'offres au motif que le tracé d'une de ces lignes de tramway devait passer par un quartier arabe de Jérusalem, suscitant l'indignation du maire Moshe Lion, qui l'accuse d'avoir cédé à des pressions politiques. Le tramway est pourtant devenu le lieu où se retrouvent côte à côte tous les habitants de Jérusalem, Juifs laïcs ou orthodoxes et Arabes, qui voyagent ensemble sans aucun problème.


1,6 million de m2 de bureaux

La capitale israélienne doit aussi résoudre sa pénurie de logements, alors que sa population ne cesse de croître. Quant aux immeubles anciens, ils doivent être mis aux normes antisismiques et antibombardements, mais le plan d'urbanisme TAMA 38 censé encouragé les promoteurs, peine encore à convaincre, par manque de garanties et excès de bureaucratie. Ce qui fait plutôt privilégier les plans de rénovation de quartiers entiers par la destruction d'anciens logements et la construction de nouveaux, avec de plus en plus d'immeubles de 6 à 8 étages qui remplacent les constructions plus basses. Sept projets sont ainsi à l'ordre du jour dans le sud de la ville, qui devraient permettre la construction de plus de 2 000 logements et comprendront notamment 4 tours de 20 étages. 


Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Powered by Edreams Factory