Default profile photo

24 Août 2019 | 23, Av 5779 | Mise à jour le 08/08/2019 à 12h19

Rubrique Monde juif

Irak : Triste bilan

Conférence internationale surl’avenir du patrimoine juif irakien (Babylonian Jewry Heritage Center)

L’état du patrimoine juif irakien laisse peu de place à l’optimisme.

L’avenir du patrimoine juif irakien, si l’on peut encore parler de patrimoine, était au coeur d’une conférence internationale qui vient de se tenir en Israël. Et les données qui y ont été présentes sont loin d’être réjouissantes.  Ainsi, selon le Dr Zvi Yehuda, l’un des responsables du « Babylonian Jewry Heritage Center » d’Ohr Yehuda, sur les 33 synagogues que comptait Bagdad, seule une seule est encore là… et celle-ci est presque toujours fermée. 

Par ailleurs, bien que le nouveau cimetière, ainsi nommé pour le distinguer de l’ancien (détruit en 1958), existe toujours dans la capitale irakienne, selon des témoins oculaires, d’autres cimetières ont été détruit et/ou remplacés par divers bâtiments. Comme, par exemple, cette école construite directement sur des tombes juives.

La situation n’est guère plus brillante du côté des sites de pèlerinages dont le plus célèbre était le tombeau du prophète Ezechiel. En 2016/17, une immense mosquée chiite a été construite autour de celui-ci et de la synagogue qui le jouxtait. Ceci signifie, concrètement, que les juifs ne peuvent plus se rendre sur la tombe puisque, pour ce faire, ils devraient traverser la mosquée. Or, cela est impossible puisque les chiites considèrent que les non-musulmans sont « najas », c’est-à-dire rituellement impurs.

Cette situation est d’autant plus terrible que, même sous Saddam Hussein, le site n’avait pas été touché. Après la chute du dictateur, les autorités irakiennes avaient pensé le préserver pour attirer les touristes juifs. Mais, elles ont finalement cédé aux demandes du Waqf (organisme gérant les lieux de culte musulmans) et ont laissé construire ladite mosquée… avec les conséquences que cette construction impliquait. 


Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Powered by Edreams Factory