Default profile photo

16 Octobre 2019 | 17, Tishri 5780 | Mise à jour le 10/10/2019 à 17h12

Rubrique Moyen-Orient/Monde

Pologne : Grâce au Tcholent

Alors que la Pologne s'entête à vouloir déformer l'Histoire de la shoah, plus de 2 500 étudiants polonais non juifs suivent chaque année des études juives dans les universités de Varsovie et de Cracovie.

Ils découvrent l'histoire juive, celle de l'Etat d'Israël, le yiddish, le hassidisme, et même le Talmud. « Beaucoup de ces étudiants viennent de familles chrétiennes catholiques ferventes et pour eux Israël est la Terre Sainte et les études juives la réalisation d'un rêve », confie Ewa Wegrzyn, professeure en études juives à l'Université Jagellon de Cracovie, bien qu'elle ne soit pas juive. Sa décision d'apprendre et ensuite d'enseigner l'Histoire juive remonte au jour où elle découvrit l'amitié de sa grand-mère, alors  jeune fille, avec Rivka qui habite le même village, Shmeigel, et qui sera assassinée pendant la Shoah. « Ma grand-mère a appris le yiddish et comment cuisiner le Tcholent avec Rivka. C'est pour préserver la mémoire de toutes ces vies précocement disparues et le goût du Tcholent que j'ai décidé de consacrer ma vie à l'étude juive ». 


Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Powered by Edreams Factory