Default profile photo

17 Octobre 2019 | 18, Tishri 5780 | Mise à jour le 10/10/2019 à 17h12

Rubrique Israël

Renseignements : Inventaire des menaces

Le général Tamir Hayman, commandant de l’unité de renseignements militaires. (Flash90.)

Le général Tamir Hayman, commandant de l'unité de renseignements militaires d'Israël donnait le 5 juin dernier une conférence très attendue sur la situation régionale, où il reconnaissait les réalisations « fantastiques » du cyber renseignement israélien. Extraits.

Gaza : 

« La dissuasion opère de façon significative sur le Hamas, de moins en moins intéressé par la guerre et de plus en plus par un arrangement avec Israël. Ses responsabilités étatiques croissantes créent des tensions identitaires à l'intérieur du Hamas ». En revanche, le général Hayman considère que le Jihad Islamique, lié à l'Iran, présente un « potentiel explosif élevé, car il n'a pas les mêmes responsabilités ».


Iran : 

Le général Hayman estime que, sous l'effet des sanctions américaines, qui ont un effet désastreux pour son économie, « L'Iran est sous une pression croissante qui le contraint à des actions liées au pétrole et à son programme nucléaire. Mais il n'a pas jusqu'à présent modifié radicalement sa politique ». 


Syrie : 

« Grâce à nos différentes pressions et à nos actions, il y a un ralentissement de l'installation de l'Iran en Syrie, mais pas un arrêt total. L'Iran cherche à renforcer sa présence ailleurs, notamment en Irak ». Le chef des renseignements de Tsahal constate également que « l'armée d'Assad se rétablit plus vite que prévu ».


Russie : 

Pour Tamir Hayman, elle se comporte à la manière d'un pompier pyromane. « [La Russie] sème partiellement la discorde, puis prétend se rendre utile en proposant des solutions rendues possibles par sa présence dans la région ».


Hezbollah : 

Ce sont notamment les pressions américaines sur le gouvernement libanais qui ont permis de freiner le programme d'équipement de guidage de précision pour les roquettes du Hezbollah. « Nasrallah n'a pas besoin de nous dire où il en est. Nous le savons aussi bien et parfois mieux que lui », affirme le chef des renseignements de Tsahal. 


Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Powered by Edreams Factory