Default profile photo

20 Juillet 2019 | 17, Tammuz 5779 | Mise à jour le 17/07/2019 à 18h17

Rubrique Régions

Marseille : Haro sur l’antisémitisme au dîner du Crif

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et le président du Crif Marseille Provence Bruno Benjamin.

Le dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) Marseille Provence s’est tenu en ce début juin sous le signe de la sécurité et d’une lutte implacable contre l’antisémitisme, en présence du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner.

Cette année, avec la venue du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, les salons du Domaine des calanques faisaient salle comble. Dans un discours fort et déterminé, le président du Crif Marseille Provence, après les remerciements d’usage aux personnalités, a mis en garde contre la recrudescence de l’antisémitisme : « L’antisémitisme est bien structurel et non conjoncturel. La haine du juif est indélébile, trop ancienne et demeure cristallisée dans les fossiles de l’histoire ». Puis il a souligné la stigmatisation d’Israël et a noté que « l’antisionisme est le masque de l’antisémitisme ». En conclusion, il fit l’éloge de la laïcité, seul rempart contre les dérives sectaires. En réponse, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a rassuré en égrainant les nombreuses mesures prises par le gouvernement pour stopper de manière ferme ce fléau tant sur Internet qu’ailleurs. « Chaque acte antisémite est un coup porté à la République et à toute la communauté nationale. L’antisémitisme est aveugle, il s’attaque sans distinction aux figures comme aux anonymes, aux morts comme aux vivants. Il méprise l’Histoire et broie les consciences ».


Arrestation d’un homme ayant appelé au « carnage » avant le dîner du Crif


Pendant son exposé, il a créé un moment de stupéfaction dans la salle en dévoilant l’arrestation d’un homme ayant appelé « au carnage » avant ce dîner du Crif. Âgé de 30 ans et attiré par la mouvance néonazie, l’individu a été arrêté et mis en examen pour menaces de mort en raison de la religion. 

En toute fin de soirée, la médaille du Crif a été remise au théâtre toulonais La Liberté pour ses projets de sensibilisation aux discriminations racistes et antisémites par des ateliers vidéo. 


Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Powered by Edreams Factory