Default profile photo

23 Septembre 2019 | 23, Elul 5779 | Mise à jour le 23/09/2019 à 15h27

Rubrique Sport

Football : Euro 2020 : Israël reste en course

(DR)

Trois jours après son étincelante victoire en Lettonie (0-3) grâce à trois nouveaux buts de sa star Eran Zehavi, la sélection nationale a sombré en Pologne, enregistrant sa première défaite (4-0) dans les éliminatoires du prochain Championnat d'Europe. A l'issue de la 4ème journée, la Nivrehet occupe la 2ème place de son groupe.

Après deux premières rencontres bien négociées à domicile (1-1 contre la Slovénie puis 4-2 contre l'Autriche), la sélection israélienne devait enchaîner avec deux déplacements délicats en Lettonie et en Pologne. Avant ces rendez-vous, le message adressé par le sélectionneur Andreas Herzog à ses protégés était simple : engranger au minimum trois points supplémentaires. Contrat rempli pour Israël qui a été une nouvelle fois délivré par son messie. A Riga, Eran Zehavi (lire ci-dessous) sauvait les siens d'un second triplé dans la foulée de celui inscrit lors de la précédente journée à Haïfa contre l'Autriche (4-2). Les coéquipiers de Shiran Yeini pouvaient donc aborder dans les meilleures conditions le choc en terre polonaise, trois jours plus tard. Au cours de leur déplacement en Pologne, les Israéliens ont eu l'occasion de visiter le mémorial du ghetto de Varsovie. « Un moment très émouvant », dixit le capitaine Bibras Natcho. Un peu plus tard, dans la chaude ambiance du stade national, les visiteurs, loin d'être ridicules, n'ont pas fait le poids contre l'actuelle 20ème nation au classement FIFA emmenée par l'incontournable Robert Lewandowski (Bayern Munich), auteur (sur penalty) de l'un des quatre buts de la soirée. Cette rencontre disputée devant 57 000 spectateurs aura surtout montré les lacunes défensives israéliennes et les erreurs parfois grossières du gardien Ariel Haroush. 

« Lorsque vous commettez de telles fautes contre un adversaire comme la Pologne, vous en payez le prix. On va beaucoup apprendre de cette défaite », déclarait en conférence de presse le sélectionneur autrichien Herzog, en poste depuis l'été 2018. L'Etat hébreu ne s'était plus incliné sur le score de 4 à 0 en match qualificatif depuis septembre 2012(victoire de la Russie à Tel-Aviv en éliminatoire du Mondial 2014, ndlr). Redescendu de son nuage, Israël est conscient de ses limites et ne peut légitimement prétendre qu'à la deuxième place de la poule (directement qualificative pour l'Euro 2020), également convoitée par la Macédoine, la Slovénie et l'Autriche. Avec encore six rencontres au programme d'ici le 19 novembre prochain, rien n'est encore joué. Mais à presque mi-parcours, Israël (84ème au classement Fifa) reste installé à la deuxième place. Et aimerait bien conserver son statut jusqu'au bout… 


Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Powered by Edreams Factory