Default profile photo

14 Novembre 2019 | 16, Heshvan 5780 | Mise à jour le 13/11/2019 à 17h43

Rubrique Sport

Football : Au Bétar Jérusalem, le nom d'une recrue qui passe mal

(DR)

Retour sur une nouvelle polémique qui s'est déclenchée suite à l'arrivée de l'attaquant international nigérien Ali Mohamed.

Notre journal s'était fait l'écho dans sa précédente édition de l'arrivée de l'attaquant international nigérien Ali Mohamed au Bétar Jérusalem en provenance du Maccabi Netanya. Un transfert intéressant sur le plan sportif puisque l'intéressé a été élu meilleur joueur étranger du Championnat. Reste que sa venue dans la capitale israélienne semble poser des problèmes aux yeux de « La Familia », la branche radicale des supporters du club. Du fait de la consonance musulmane de son nom, le groupe a réagi sur sa page Facebook suivi par  36 000 personnes en écrivant qu' « Ali Mohamed doit se trouver un surnom pour évoluer à Teddy (le stade du Bétar, ndlr) » bien que, selon les médias israéliens, le joueur soit de confession chrétienne.


« Nous ne laisserons pas une minorité salir la réputation du club »


Réponse immédiate du Bétar, victorieux à six reprises du Championnat israélien et 7ème du dernier exercice : « Nous avons lu des réactions et des menaces à la suite du transfert d'Ali Mohamed et nous ne laisserons pas une minorité salir la réputation du club », a indiqué l’écurie israélienne dans un communiqué sur sa page Facebook. Et de conclure : « Nous sommes fiers d'avoir fait signer Ali Mohamed, le meilleur joueur étranger du Championnat ». L'intéressé n'a pour l'heure fait aucun commentaire. Le club de la capitale israélienne, qui a cette particularité de ne jamais recruter de joueurs arabes, est aussi connu pour les violences anti-arabes proférées par certains de ses supporters à l'encontre des équipes adverses. Rappelons qu'en 2013, les Jaunes et Noirs avaient recruté deux joueurs musulmans originaires de Tchétchénie. Une décision qui avait provoqué des réactions racistes ainsi que l'incendie des bureaux du club… 

Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Powered by Edreams Factory