Default profile photo

20 Octobre 2019 | 21, Tishri 5780 | Mise à jour le 18/10/2019 à 12h54

Rubrique Communauté

Le gymnase Denise et Robert Gamzon inauguré

La plaque dévoilée sous le regard de Myriam Gamzon et des dirigeants des EEIF. (Elie Hibbert/Les Lucioles)

C’est le premier lieu en France qui porte le nom des fondateurs des EEIF Denise et Robert Gamzon et il a été inauguré dimanche 30 juin au 29 rue de la Lancette, Paris XIIe. Etonnante coïncidence, la rue de la Lancette se trouve à quelques encablures de la rue de la Durance où l’association des EEIF a officiellement été déclarée le 21 février 1924.

Signe encore, la date du 30 juin, retenue pour des questions d’organisation est en fait la date de naissance de Robert Gamzon. Et signe enfin (puisqu’on y est), l’adresse du traiteur casher pris pour l’occasion se trouve dans la rue Changarnier, une petite rue du XIIe où a vécu la famille Gamzon quand elle habitait à Paris. 

« Toutes ces choses ont fait sourire, elles ont été perçues comme des petits signes symboliques », confie Karen Allali, la Commissaire Générale des EEIF. Les prises de parole se sont succédé. Etaient présents la maire du XIIe Catherine Barrati-Elbaz, Myriam Gamzon, la fille des Gamzon, venue de Jérusalem avec la fille de Léo Cohn, le président des EEIF Jérémie Haddad, Jacques Fredj, le directeur du Mémorial de la Shoah et une partie du groupe local Shema Israël de la Place des Vosges. 

« Un gymnase est un lieu de vie pour les enfants qui est dans l’activité permanente, et cela nous réjouit. Cela correspond bien aussi avec la personnalité de Castor qui était à cheval sur les questions d’entraînement physique ». Avec Denise (Pivert), ils ont tant oeuvré pour le judaïsme français. Avant-guerre en fondant la branche juive du mouvement scout en France, pendant la guerre dans les réseaux de résistance et après, en oeuvrant pour la reconstruction avec la création de l’école d’Orsay. « Je voudrais que tu sois un bâtisseur et non un discuteur », disait Robert Gamzon aux enfants, faisant de cette formule l’un des grands principes des EEIF.

Une exposition retraçant la vie du couple est présentée dans le gymnase jusqu’à la rentrée. 

Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Powered by Edreams Factory