Default profile photo

18 Août 2019 | 17, Av 5779 | Mise à jour le 08/08/2019 à 12h19

Rubrique Communauté

La Caravane du MDA sillonne la France

Les secouristes ont appris aux enfants les gestes qui sauvent (DR)

La Caravane de la Vie du Maguen David Adom est sur les routes de France jusqu’à la fin du mois de juillet avec à son bord, cinq secouristes francophones venus d’Israël pour sensibiliser les jeunes séjournant en colonies de vacances aux gestes qui sauvent.

« C’est le projet éducatif phare du MDA mené chaque année depuis 2008 et qui touche chaque été entre un à deux milliers d’enfants », explique Arié Elmaleh, le responsable Jeunesse et Formation de l’organisation en France.

   « La Caravane est une activité pédagogique qui permet d’apprendre les gestes de secours, mais aussi de découvrir de manière ludique des aspects méconnus d’Israël et les valeurs juives dont découlent nos actions ». La Caravane fait entre dix et vingt escales chaque été et se rend auprès des mouvements qui en ont fait la demande. Cette fois, les EEIF, le DEJJ, Chorachim, l’ISEJ, Yaniv et Kids Paradise. Nos amis belges ont aussi reçu le MDA dans les colos de l’Hanoar Hatsioni. 

   « Les enfants nous réservent toujours un accueil formidable et il n’est pas rare, puisqu’on a commencé en 2008, de voir d’anciens colons qui sont devenus animateurs et qui nous aident dans la préparation des activités », ajoute Arié Elmaleh. Convaincu qu’il faut apprendre les gestes qui sauvent aux enfants à partir de 7 ans, le responsable livre cette histoire qui fait froid dans le dos mais qui abonde dans ce sens. 

   « On avait été sur un camp de l’organisme French Jewrney pour l’animation et l’an dernier, le directeur nous a appelés pour nous raconter qu’un enfant de la colo avait eu un accident de voiture avec son frère, relativement grave, et qu’avant l’arrivée des secours, le petit qui avait 11 ans, avait appliqué ce qu’on lui avait appris et arrêté l’hémorragie de son frère, sous le regard stupéfait du Samu arrivé ensuite, qui l’a félicité en lui disant qu’il avait sauvé la vie de son frère. Des histoires comme ça, on en a, c’est pourquoi contrairement à ce qu’on pense, les enfants gardent en mémoire et ils savent faire quand on leur apprend. Et on leur apprend ». 


Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Powered by Edreams Factory