Default profile photo

07 Décembre 2019 | 9, Kislev 5780 | Mise à jour le 04/12/2019 à 18h11

Rubrique Communauté

Projet photographique

Une des photos de « The Veil »

Nina Médioni et les enfants de Bnei Brak.

Nina Médioni, 27 ans, photographie depuis 2015 les membres de sa famille juive orthodoxe habitant à Bnei Brak et elle a construit autour de ces portraits un projet plus large sur les enfants de cette communauté. 

Elle qui n’a pas vraiment reçu d’éducation religieuse cherche à comprendre avec son projet « Le Voile/The Veil » le devenir de ces enfants grandissant dans un monde excluant l’usage des nouveaux moyens de communication, dans un monde pourtant submergé par ceux-ci. « Je suis partie de ma famille mais je veux maintenant prolonger le travail avec les enfants de cette communauté. Ils m'apparaissent en effet singuliers, développant chacun un univers personnel à la fois dans la religion et dans leur propre monde, celui de l'enfance, sans repères médiatiques et sans images », explique Nina Medioni à Actualité juive.  

« Par le travail de portraits, je souhaite également parler de la période des hésitations, des allers-retours, des questionnements. Un de mes jeunes cousins est parti plusieurs mois de Bnei Brak pour revenir ensuite tandis que d’autres s'engagent sur la même voie que leurs parents ». La jeune femme, qui habite à Arles, repart à Bnei Brak en septembre jusqu’en décembre. « J’espère présenter mon travail à l’issue de ces trois mois dans des lieux d'exposition et des festival en imprimant les portraits sur du tissu. Ensuite,  j’aimerais un livre assorti de témoignages et de textes ». 

Pourquoi « Le Voile » ? « Pour ce qu’il montre et ce qu’il retient. Le titre fait référence à la distance, en apparence, de chaque personne à moi. Il renvoie aussi au premier espace que j'ai photographié en arrivant à Bnei Brak, un appartement rempli de rideaux, venant à la fois habiller l'espace et le séparer du reste ». 

Powered by Edreams Factory