Default profile photo

20 Octobre 2019 | 21, Tishri 5780 | Mise à jour le 18/10/2019 à 12h54

Rubrique Culture/Télé

Hommage à Mike Brant

Si vous êtes en Israël cet été ne manquez pas la première exposition dédiée à Mike Brant. Une icône des années 1970, devenu, 44 après sa mort tragique à Paris le 25 avril 1975, une légende de la chanson.

Sur la tombe de Mike Brant, dans le cimetière de Haïfa face à la mer qu'il aimait tant, s'élève le tronc d'un arbre en marbre coupé, sans branches, sans feuilles. L'illustration d'une vie brûlée par le feu de la gloire, en plein épanouissement, à 28 ans. C'est à cette vie trop tôt achevée, à cette carrière fulgurante et flamboyante qui n'aura duré que 5 ans, qu'est consacrée la première exposition jamais organisée en Israël en hommage au chanteur à la voix d'or. Une exposition baptisée Moshé, le prénom de cet enfant né en février 47 dans un camp de réfugiés à Chypre, là où ses parents sont détournés sur leur route vers la Terre Promise après la Guerre. Où ils accosteront en septembre 1947. Un parcours jalonné d'objets inédits. Costumes et accessoires de mode conçus pour Mike Brant. Mais aussi guitares, disques d'or, photos, récompenses et une carte de membre de son fan-club de 1974. Certes Moshé n'est plus, mais Mike lui continue toujours de vivre dans le cœur de ses centaines de milliers de fans que comptent les pages en ligne qui lui sont dédiées. 

Moshé, Jusqu'au 30 août 2019, Galerie Beit Meirov, Musée du Désign de Houlon 

Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Powered by Edreams Factory