Default profile photo

06 Décembre 2019 | 8, Kislev 5780 | Mise à jour le 04/12/2019 à 18h11

Rubrique Culture/Télé

Tania Gabarski : « Je suis fière d'appartenir au peuple juif »

(DR)

L'actrice belge Tania Garbarski était l'invitée d'honneur du Festival du Film Juif organisé par le FSJU-Nice. Avant la projection du film "Le Tango des Rashevski" réalisé par son père Sam, elle a répondu à nos questions. Elle évoque son métier, son judaïsme et ses projets.

Actualité Juive: Etait-ce important pour vous de présenter ce film dans le cadre de ce Festival?

Tania Gabarski: Oui, bien sûr, dès que je peux partager, échanger sur le cinéma, je suis très heureuse. Au sein de ce genre d'organisation, cela me fait doublement plaisir. "Le tango des Rashevski" est un film assez personnel. La famille Rashevski ressemble à la famille Gabarski. C'était une volonté du réalisateur de montrer, à travers les membres d'une famille, tous les judaïsmes possibles et imaginables en Israël et en diaspora. On se rend compte que l'on peut vivre son judaïsme ou son identité de manière très différente.


A.J.: Quelle est la place du judaïsme dans votre vie?

T.-G.: Je ne suis pas religieuse. J'observe les traditions. Je suis fière de mes racines et des traditions qui les accompagnent. Je suis fière d'appartenir à ce peuple et je tâche de transmettre cela à mes enfants.

Je pense aussi beaucoup à l'antisémitisme. En Belgique, on a fait des sondages ; certaines personnes n'avaient jamais vu un juif. Pour eux, il s'agissait d'un personnage pieux avec une kippa et des payess. On va essayer d'organiser des matchs de football entre de jeunes maghrébins et de jeunes juifs afin de  montrer qu'un petit garçon musulman et un petit garçon juif sont deux enfants égaux. Je suis inquiète, même si je vis souvent au pays des Bisounours, car je trouve que les mentalités n'avancent pas beaucoup et cela me désole. 

S’il fallait se réfugier en Israël, je suis prête à faire mon alya. Cependant, je ne maîtrise pas bien l’hébreu et je fais un métier où la langue est essentielle. Par contre, j’adore aller en Israël pour le plaisir. 


A.J.: Quels sont vos projets?

T.-G.: J'ai joué dans un film qui s'appelle "Adorable" avec Elsa Zylberstein (je joue sa soeur). Il s'agit d'un film de Solange Cicurel, réalisatrice belge de la communauté juive de Bruxelles, qui sortira prochainement en France. Je viens de terminer un film entièrement belge "Loser Révolution". Je vais au Festival d'Avignon pour l'adaptation théâtrale du film "Les émotifs anonymes". 


Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Powered by Edreams Factory