Default profile photo

22 Septembre 2019 | 22, Elul 5779 | Mise à jour le 20/09/2019 à 14h02

Rubrique Culture/Télé

« The operative » de Yuval Adler

Fin des années 2000, une agente du Mossad infiltrée en Iran doit livrer des informations détenues par un homme qui ne la laisse pas insensible.

À l’heure de la haute technologie, le thriller montre toujours l’importance du renseignement d’origine humaine. Belle intention de poser sa caméra au niveau des êtres, mais le résultat ne convainc pas. Malgré le bon jeu des acteurs. Scénario mal structuré, tension faible pour un thriller d’espionnage, sentiment de déjà vu dans le mélange des sentiments et de la mission. On est loin de « Bethléem » son premier et prenant long-métrage, et bien sûr de « Les patriotes » d’Éric Rochant. « The operative » se laisse voir comme un petit film sans surprise devant sa télé. Ce qui peut suffire… parfois.

« The operative » de Yuval Adler avec Diane Kruger, Cas Anvar, Martin Freeman.




Powered by Edreams Factory