Default profile photo

16 Septembre 2019 | 16, Elul 5779 | Mise à jour le 16/09/2019 à 13h07

Rubrique Israël

Rendez-vous à la case prison : Extradition pour les escrocs du CO2 !

Il s'était réfugié en Israël et était réclamé par Paris pour une vaste affaire d'escroquerie au CO2. Mercredi, ce franco-israélien de 39 ans a été extradé vers la France.

Mickael Aknin avait été arrêté en septembre dernier. Depuis il était demandé par Paris afin d'être jugé dans l'escroquerie fiscale au CO2 s'élevant à 51 millions d'Euros.

Au printemps dernier, Stéphane Alzraa, impliqué lui aussi dans ce qu'il est convenu d'appeler « l'escroquerie du siècle » et ami de Michel Aknin, avait, lui aussi, été extradé. Réfugié en Israël sous le nom de David Bloomberg pour échapper à la justice, c'est au volant de sa flamboyante Ferrari rouge, lors d'un banal contrôle routier, qu'il est arrêté un jour de 2016. L'homme a deux mandats d'arrêt sur le dos et est en cavale. Après son extradition, le tribunal correctionnel de Lyon a condamné Stéphane Alzraa - qui disait ne pas croire qu'Israël pouvait expulser ses citoyens - a neuf années de prison. Quant à Mickael Aknin, lui sera fixé sur son sort le 9 décembre. 

L'escroquerie du siècle consistait à acheter dans un pays étranger des droits d'émission de CO2 hors taxes - dans le cadre des quotas de carbone établis afin de lutter contre l'effet de serre - avant de les revendre en France à un prix incluant la TVA. Les fonds étaient ensuite investis dans de nouvelles opérations sans que, bien sûr, la TVA d'un montant de 20% ne soit jamais reversée. Une perte évaluée à 1,6 milliards d'euros pour les finances publiques françaises et à 6 milliards d'euros pour les pays de l’Union européenne. Avec cette nouvelle extradition du franco-israélien Mickael Aknin, Israël entend faire mentir ceux qui encore trop souvent le désignent comme étant le refuge des escrocs et fraudeurs. 

Powered by Edreams Factory