Default profile photo

16 Septembre 2019 | 16, Elul 5779 | Mise à jour le 16/09/2019 à 13h07

Rubrique Moyen-Orient/Monde

Persécution des juifs d'Afrique du Nord : Enfin au programme

Juifs d’Afrique du Nord persécutés pendant la Shoah (DR)

Il s'agit là de la réparation d'une injustice de longue date et d'une rupture avec le traditionnel programme d’histoire euro-centrique.

Entre 415 000 et 470 000 juifs – environ 3 % de la population d'Afrique du Nord- ont pourtant été persécutés en Libye, Tunisie, Algérie et au Maroc pendant l'holocauste. 

Un aspect de la Shoah, jusqu'alors négligé dans les livres d'histoire et par la majorité des enseignants qui choisissaient de se concentrer sur le sort des Juifs européens. L'enseignement de ces persécutions devient donc obligatoire et « permettra à tous les élèves de toutes les composantes de la société de se sentir davantage concernés et représentés », s'est félicité Raphy Peretz, le ministre israélien de l'Education.

Pourtant, quand les nazis occupent la Tunisie six mois durant à partir de novembre 1942, ils exproprient les biens des Juifs et 5 à 6 000 d'entre eux sont internés ou envoyés aux travaux forcés.  Les Juifs d'Algérie de nationalité française, quant à eux, doivent se faire recenser, sont déchus de leurs droits, tenus de porter une marque d'identification et soumis à des quotas d'admission, un numerus clausus s'applique même à 30 000 enfants dans les écoles primaires. Le 22 février 1942, au moment où l'armée allemande entre à Tripoli, en Libye, les Italiens appliquent déjà des lois raciales depuis 1938. La répression antisémite se renforce et des milliers des Juifs libyens sont déportés dans des camps de concentration ou plusieurs centaines - on avance le chiffre de 500 - meurent de faim, de soif, d'épuisement et de maladie.

Les Juifs marocains ne sont pas épargnés. Ils continuent cependant de jouir des droits civils, les lois antijuives ne sont pas explicitement adoptées mais l'administration française y introduit un ensemble de réglementations antisémites. Plus tôt cette année, le mémorial Yad Vashem a lui aussi fait amende honorable. Et modifié deux de ses prières récitées le jour du Yom HaShoah le jour du souvenir des victimes de l'holocauste -Yizkor et El Maleh Rahamim - pour y intégrer les victimes juives d’Afrique du Nord. 


Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Powered by Edreams Factory