Default profile photo

13 Novembre 2019 | 15, Heshvan 5780 | Mise à jour le 13/11/2019 à 15h47

Rubrique Communauté

« Hors Normes » en avant-première pour Le Silence des Justes

Stéphane Benhamou au micro, avec les réalisateurs et l’équipe du film. (DR)

De toutes les avant-premières organisées ce mois-ci du dernier film d’Olivier Nakache et Eric Tolédano, celle du 9 septembre au profit de l’association Le Silence des Justes est sans doute la plus symbolique car c’est de son quotidien et celle du Relais Ile-de-France dont il s’agit dans le film.

Les réalisateurs avaient déjà fait en 2015 un documentaire pour Canal + sur les associations de Stéphane Benhamou et Daoud Tatou et de façon prémonitoire, ils l’avaient appelé On devrait en faire un film.  

Quatre ans plus tard, ils l’ont fait et c’est sublime. Vincent Cassel et Reda Kateb crèvent l’écran à pousser les murs – les pousser vraiment - pour que les enfants et les adolescents avec autisme dont ils s’occupent aient une place et une vie décentes dans une société bruyante de normalité, qui dysfonctionne et est inadaptée. Stéphane Benhamou, Daoud Tatou et leurs éducateurs qui jouent leur rôle dans le film, ont été ovationnés lundi soir sous le regard ému et presque intimidé d’Olivier Nakache et Eric Tolédano. Lumière est enfin faite sur eux, grâce à eux. 





Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Powered by Edreams Factory