Default profile photo

16 Septembre 2019 | 16, Elul 5779 | Mise à jour le 16/09/2019 à 13h07

Rubrique Culture/Télé

Un Cohen chasse l’autre

Dans la série diffusée actuellement sur OCS, « The spy », l’acteur Sacha Baron Cohen (l’inoubliable Borat) change de registre, abandonne les effets comiques et burlesques et joue le beau et intrépide Kamel Thabet, ou plutôt l’espion israélien Elie Cohen, infiltré en Syrie.

Patriote israélien, « prêt à mentir à sa famille et ses amis pour servir Israël », Elie Cohen est un agent du Mossad en Syrie où il côtoie les plus hautes sphères militaires et politiques du pouvoir, notamment le clan Assad.

La série réalisée par Gideon Graff (Homeland, H’atufim) aborde avec sensibilité l’ensemble de l’opération d’espionnage. Le personnage de la femme d’Elie Cohen, Hadar Ratzon Rotem apporte une approche humaine à cette histoire vraie qui a marqué l’histoire dans les années 60. Alors qu’il lui ment pour servir son pays, qu’elle ne le voit presque plus, qu’il fait des cauchemars sur sa double identité, il s’éloigne de ses proches.  A l’inverse, en Syrie, il est une personnalité mondaine, affable, aimée de toutes et tous jusqu’à sa chute.  Par son engagement et sa force de persuasion, il devient l’un des personnages clefs du régime syrien après avoir servi Israël en Egypte. Il est, un temps, pressenti pour devenir président syrien. Il demeure aujourd’hui encore une légende et l’une des plus importantes opérations du Mossad. Ses informations précieuses transmises à Israël aideront grandement à la victoire de l’Etat hébreu à la guerre des 6 Jours. 

Il est pendu en place publique à Damas le 18 mai 1965, malgré les demandes de nombreux Etats et du pape de sursoir à cette exécution.

Elie Cohen reste une légende israélienne ; de nombreuses places et rues portent son nom dans l’Etat hébreu. 





« The Spy » de Gideon Raff avec Sacha Baron Cohen, Hadar Ratzon Rotem, Nassim Si Ahmed en diffusion sur OCS en France et sur Netflix à l’étranger.


Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Powered by Edreams Factory