Default profile photo

23 Octobre 2019 | 24, Tishri 5780 | Mise à jour le 18/10/2019 à 12h54

Rubrique France/Politique

Décès du Cardinal Etchegaray

(Wikipedia)

L’ancien président de la Conférence des évêques de France s’est éteint mercredi 4 septembre à Bayonne à l’âge de quatre-vingt-seize ans. Le Grand rabbin de France salue la mémoire d’un «Juste ».

Son nom revenait à chaque fois qu’il était question d’efforts de paix et d’ouverture de l’Église catholique. Proche du Pape Jean-Paul II, et ancien président de la Conférence des évêques France, le cardinal Etchegaray était un homme profondément apprécié pour son esprit d’ouverture, sa capacité de dialogue et sa bienveillance. 

C’est en tant que Secrétaire général adjoint de l’Épiscopat français en charge des questions pastorales qu’il participa au concile Vatican II qui se déroula entre 1962 et 1965, événement marquant de l’histoire de l’Église catholique au XXème siècle, qui bouleversa en profondeur ses relations avec les autres religions et notamment avec le judaïsme. La déclaration Nostra Aetate, adoptée le 15 octobre 1965 récusant toute responsabilité du peuple juif en tant que tel dans la mort du Christ et condamnant les persécutions antisémites. 

Si le Cardinal Etchegaray a assisté à la rédaction de cette déclaration, ses actions antérieures ont contribué à y aboutir. En 1953, alors qu’il n’était qu’abbé et secrétaire de l’évêque de Bayonne, c’est lui qui assista Germaine Ribière et supervisa le passage clandestin des enfants Finaly en Espagne dans la nuit du 12 au 13 février 1953. «Cela a permis ensuite de pacifier les relations entre Juifs et Catholiques et permettre ainsi un rapprochement entre les deux cultes », poursuit le Grand rabbin de France Haïm Korsia qui vouait une affection particulière au cardinal. Ce dernier avait d’ailleurs accepté de préfacer la livre écrit par le Grand rabbin de France et le Pasteur de l’Eglise protestante François Clavairoly (Paroles d’Alliance, publié en 2011). Préface dans laquelle il revenait notamment sur son rôle dans l’affaire Finaly


Esprit d’ouverture et bienveillance


«Le Cardinal Etchegaray avait été Archevêque de Marseille [de 1970 à 1985] en même temps que Joseph Sitruk était grand rabbin de Marseille, rappelle encore Haïm Korsia. «Les deux hommes entretenaient un lien très fort ». En visite la semaine dernière à Bayonne, le Grand rabbin de France avait prévu d’aller lui rendre visite. Arrivé trop tard, il ne put qu’aller lui rendre un dernier hommage pour le remercier. 


Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Powered by Edreams Factory