Default profile photo

16 Décembre 2019 | 18, Kislev 5780 | Mise à jour le 13/12/2019 à 11h26

Rubrique Israël

L'énigmatique Avigdor Lieberman

(Flash90.)

La constitution du gouvernement et l'avenir de Netanyahou dépendront sans doute du leader d'un petit parti russophone, devenu "faiseur de rois". Qui est Avigdor Lieberman ?

L'issue des élections du 17 septembre est déjà à peu près connue : on sait que chacun des deux grands blocs remportera environ 55 sièges à la Knesset et que l'obtention d'une majorité dépendra du comportement qu'adoptera le parti d'Avigdor Lieberman, Israël Beteinou, crédité par les sondages d'une dizaine de mandats. 

Jusqu'à présent, on avait toujours considéré M. Lieberman, qui vit  dans l'implantation de Nokdim, proche de Bethléem, comme un homme de droite. Pourtant c'est lui qui a empêché au printemps la constitution d'un gouvernement par Binyamin Netanyahou, en formulant des exigences inacceptables par les ultra-orthodoxes. 

On a peine à comprendre les motivations de l'ancien ministre. Ce politicien, longtemps proche de Binyamin Netanyahou, aurait-il décidé d'abattre le leader charismatique qui gouverne le pays depuis une dizaine d'années ? Et si oui pourquoi ? 

Il semble éprouver un vif ressentiment contre Binyamin Netanyahou, auprès duquel il avait entamé sa carrière politique. Est-il jaloux de son maître, qu'il chercherait à abattre ? Certains le surnomment Brutus, en référence au dignitaire romain qui participa au meurtre de son père, Jules César. 

Il reprocherait  notamment à Binyamin Netanyahou de ne pas avoir empêché l'enquête sur les agissements de ses proches jugés pour fraude et corruption. Il verrait aussi en lui un  obstacle à la réalisation de sa principale ambition : devenir Premier ministre. 

Tout au long de sa carrière Avigdor Lieberman s'est distingué par ses déclarations péremptoires sur des sujets brûlants. Son ton, souvent grossier, lui donne aux yeux de certains l'image d'un homme fort, prêt à tenir ses engagements. 

Il a traité le Premier ministre de "menteur, tricheur et crapule". Il a multiplié les imprécations contre les Arabes israéliens. Il a appelé les pouvoirs publics à plus de sévérité envers les terroristes. Il a accusé M. Netanyahou de perpétuer la domination du Hamas sur la bande de Gaza en autorisant les transferts de fonds qataris au gouvernement de la bande côtière. Il s'est déclaré en faveur d'une opération militaire de grande envergure  pour chasser le Hamas du pouvoir…

Aujourd'hui, il a changé de cible et s'en prend aux ultra-orthodoxes dont la mainmise sur une partie de la vie publique excède beaucoup d'Israéliens. Ce changement de cap est d'autant plus surprenant que M. Lieberman a coopéré durant de longues années avec le leader de Shass, Arieh Deri. 

Né en 1958 en Moldavie soviétique, Avigdor Lieberman a fait son aliya 20 ans plus tard. Il est diplômé de relations internationales et a entamé sa carrière politique au Likoud avant de fonder son parti en 1999. Il est marié et père de trois enfants. Sa femme et sa fille sont religieuses… 


Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Powered by Edreams Factory