Default profile photo

23 Octobre 2019 | 24, Tishri 5780 | Mise à jour le 18/10/2019 à 12h54

Rubrique Israël

Technologie : Lutter contre les drones

Le nouveau dispositif POPSTAR, présenté par IAI, utilisable aussi bien en version fixe que mobile. (IAI)

Israël a développé les parades technologiques aux menaces aériennes comme les drones et les ballons terroristes. Il ne manque plus que le feu vert budgétaire pour que Tsahal puisse acheter les équipements nécessaires.

Il y a longtemps que les drones sont devenus des biens de consommation à la portée de tous. Il n'est pas étonnant qu'ils aient à leur tour été détournés par des organisations terroristes pour en faire des armes. Sans compter que ces groupes ont eux aussi développé leur propre technologie, en formant des ingénieurs grâce au soutien logistique ou financier de l'Iran. A la fin du mois dernier, Tsahal était intervenu pour enrayer une attaque de drones de miliciens pro-iraniens depuis le Golan syrien. Le 7 septembre, c'était sur la frontière de Gaza, que les Palestiniens parvenaient pour la première fois à larguer depuis un drone, un engin explosif contre une jeep de Tsahal. 

La guerre des drones n'est donc plus un scénario de science-fiction et les armées régulières ne sont plus les seules à maîtriser cette arme. Les ingénieurs israéliens n'ont pas attendu les derniers événements pour plancher sur la question et les principales firmes de l'industrie israélienne de défense proposent des systèmes opérationnels, dont certains sont déjà utilisés pour la protection de sites stratégiques civils ou d'aéroports internationaux. 

Les systèmes doivent répondre à deux objectifs : localiser et neutraliser. Localiser le drone par radar ou balayage électro-optique, verrouiller sa trajectoire pour ensuite brouiller sa navigation, le détruire ou en prendre le contrôle, quand il faut par exemple l'éloigner de sa cible – civils ou soldats au sol, ou sites sensibles. Des entreprises israéliennes telles que l'Industrie Aérospatiale d'Israël, Elbit ou Rafael ont déjà des solutions. IAI vient d'ailleurs de présenter son nouveau dispositif POPSTAR, utilisable aussi bien en version fixe que mobile, et qui répond non seulement à la menace des drones mais aussi à celle des ballons incendiaires ou explosifs utilisés par les terroristes de Gaza. Un seul appareil permet une surveillance vidéo permanente de jour comme de nuit d'une zone de 6 à 10 km. Son système optique peut identifier de petits objets volants. Les données sont analysées par un algorithme spécifique pour adapter l'action nécessaire. Comme il n'émet aucune radiation, le système est lui-même quasi indétectable par l'ennemi. 

D'autres dispositifs combinent la localisation et la neutralisation, en équipant le fantassin d'une technologie lui permettant d'abattre le drone avec son arme, ou encore par l'utilisation d'un rayon laser qui va brûler l'appareil et le détruire en vol. Il est clair que les drones vont prendre une importance croissante dans l'arsenal terroriste. L'industrie de défense israélienne attend que le gouvernement autorise Tsahal à ouvrir son carnet de commandes. 


Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Powered by Edreams Factory