Default profile photo

22 Novembre 2019 | 24, Heshvan 5780 | Mise à jour le 20/11/2019 à 18h20

Rubrique Israël

Benyamin Netanyahou accepte de former le gouvernement, sans assurance de trouver une majorité. Le risque d'une troisième élection augmente

Benyamin Netanyahou reçoit du président Rivlin le mandat de former le gouvernement, 25 septembre 2019 (Flash90)

Le Premier ministre sortant a été mandaté par le président de l'Etat. Il propose un gouvernement d'union, mais sans le parti centriste de Benny Gantz, il n'a quasiment aucune chance de réunir une coalition.

Reuven Rivlin espérait un gouvernement de rotation entre le Likoud et le parti Bleu Blanc. Il pensait même avoir trouvé une parade pour le cas où Benyamin Netanyahou serait mis en examen dans les semaines à venir. Il aurait conservé son titre de Premier ministre, mais ses pouvoirs auraient été transférés à Benny Gantz, comme Premier ministre par intérim. Le leader centriste a rejeté la proposition.

Le patron du Likoud a maintenant 28 jours pour réunir la majorité requise de 61 députés pour sa coalition. Il pourra demander un délai de 14 jours supplémentaires et devra ensuite rendre son mandat en cas d'échec.

Seulement le président Rivlin n'est pas certain de vouloir donner ensuite sa chance à Benny Gantz, s'il est clair qu'aucun des deux ne peut former une coalition. Dans ce cas, il pourrait s'adresser directement à la Knesset et charger les députés de recommander un candidat. Si là encore, aucune formule n'est trouvée, il faudra se résoudre à retourner aux urnes encore une fois.

Powered by Edreams Factory