Default profile photo

23 Octobre 2019 | 24, Tishri 5780 | Mise à jour le 18/10/2019 à 12h54

Rubrique Moyen-Orient/Monde

Un rapport de l’ONU met en garde sur un antisémitisme de plus en plus croissant

C’est l’une des premières fois que L’ONU aborde la question antisémite dans les moindres détails. Le conseil des droits de l’homme des Nations unis ont publié hier un rapport sur la liberté de religion ou de conviction. Le rapporteur Ahmed Shaheed s’est dit alarmé par l’utilisation croissante des tropes antisémites utilisés par les suprémacistes blancs ainsi que par les groupes islamistes radicaux. Le rapport pointe du doigt des images, des stéréotypes et des théories du complot visant à inciter et à justifier  la violence à l'encontre des juifs. Ahmed Shaheed a notamment soulevé des critiques envers le mouvement BDS affirmant que « le droit international reconnaît le boycottage comme une forme d'expression politique légitime et que les expressions non violentes de soutien au boycott sont, en règle générale, des discours légitimes qu'il convient de protéger. Cependant toute expression qui s'appuie sur des expressions ou des stéréotypes antisémites, rejetant le droit d'Israël d'exister ou prône la discrimination à l'encontre des individus juifs en raison de leur religion doit être condamnée ». Le rapport prend aussi en compte l’inquiétante augmentation de l’antisémitisme dans les mouvements de gauche, dans lequel des individus maquillent leurs convictions antiracistes et anti-impérialistes pour utiliser des clichés antisémites en critiquant les pratiques du gouvernement israélien. Ahmed Shaheed a exhorté l’ONU de surveiller plus ardemment l’antisémitisme.  

Powered by Edreams Factory