Default profile photo

23 Octobre 2019 | 24, Tishri 5780 | Mise à jour le 18/10/2019 à 12h54

Rubrique Communauté

Les vœux d’Anne Hidalgo à la communauté

La maire de Paris a réaffirmé son soutien à des projets portés par les organisations juives. (Alain Azria)

Chaque année à la veille de Roch Hachana, la maire de Paris présente ses vœux à la communauté juive à l’Ecuje. Mais jeudi 26 septembre, cette cérémonie a pris un ton grave. Quelques heures auparavant, on avait appris la mort du président Jacques Chirac qui fut également un maire de Paris proche de la communauté juive.

Ouverte par Gad Ibgui, le directeur de l’Ecuje, la soirée a été marquée par sept prises de parole qui rendirent toutes hommage à Jacques Chirac, en même temps qu’elles relevaient l’inquiétude de la progression de l’antisémitisme et la confiance dans le dynamisme de la communauté. Après que le président de l’Ecuje, Yves Rouas eut demandé une minute de silence, ont pris la parole Ariel Goldmann, président du FSJU, Marc Eisenberg, président de l’AIU, Joël Mergui, président du Consistoire central et du Consistoire de Paris, Francis Kalifat, président du CRIF et Jérémie Redler, conseiller régional représentant Valérie Pécresse, présidente du Conseil régional Ile-de-France.

Visiblement émue, Anne Hidalgo a, elle aussi, rendu hommage à son processeur. La maire a estimé que « Paris ne serait pas Paris sans les juifs », ajoutant que « la santé de Paris se mesure aussi à la façon dont la communauté juive se porte ». Anne Hidalgo a insisté sur le rôle des organisations juives et réaffirmé son soutien à des projets portés par elles. De nombreuses personnalités ont assisté à la cérémonie : Benjamin Griveaux, candidat de LREM à la mairie de Paris, le grand rabbin de France Haïm Korsia, l’ambassadrice d’Israël en France Aliza Bin Nun, l’Imam Hassen Chalghoumi le maire du IIIe Pierre Aidenbaum et Albert Lipkowicz, secrétaire général du B’nai B’rith France.

Powered by Edreams Factory