Default profile photo

22 Novembre 2019 | 24, Heshvan 5780 | Mise à jour le 20/11/2019 à 18h20

Rubrique Communauté

Robert Zbili : « Nous allons opérer une révolution urbaine majeure »

(DR)

Le KKL de Jérusalem a demandé à ses 45 bureaux dans le monde de promouvoir son projet « KKL – JNF 2040 » visant à transformer les régions du Néguev et de Galilée en grandes métropoles. Robert Zbili, président du KKL de France, en explique les enjeux.

Actualité Juive: En quoi consiste le projet « KKL - JNF 2040 » ? 

Robert Zbili : C’est un projet très important pour l’avenir de l’Etat d’Israël qui conduira si nous réussissons, et nous réussirons, à une révolution urbaine majeure. Les recherches récentes démontrent que la croissance continue de la population d’Israël transformera profondément le pays qui comptera 17 millions d’habitants en 30 ans. Si nous ne repensons pas notre vision stratégique, au moins 13 millions de citoyens se concentreront dans la région du Gush Dan, c’est-à-dire dans la métropole de Tel Aviv. Ceci va engendrer un déséquilibre entre une région centrale surpeuplée et le Nord (Galilée) et le Sud (Néguev) sous peuplés et peu attractifs. Aujourd’hui, toutes les industries du pays sont concentrées dans la région du Gush Dan, mais à l’horizon de 2040, il n’y aura plus de place où les mettre. Le sens de ce projet « KKL – JNF 2040 » est de transformer ces régions de Galilée et du Néguev et de les rendre attractives. Elles doivent devenir des pôles d’attraction pour la jeunesse israélienne. Si demain, la zone du high tech se trouve à Beer Sheva et pas à Herzliya, on aura gagné. On a toujours eu des rêves depuis Herzl et on continue à rêver. 


A.J.: Comment sur ce projet, le KKL se positionne-t-il vis-à-vis de l’Etat d’Israël ou peut-être est-ce l’inverse ? 

R.Z. : Le gouvernement de l’Etat d’Israël a souhaité bénéficier du savoir-faire technique et financier du KKL. Le KKL est une organisation paragouvernementale qui collecte à travers le monde et dispose d’une surface financière importante. Il a initialement acheté des terres et fait de ce pays un miracle, il a replanté des arbres, a créé des structures. Sur ce projet KKL – JNF 2040, un volet structurel sera opéré par l’Etat, notamment les réseaux de communication. Beaucoup de choses sont à accomplir car si la population s’installe dans ces régions, il faudra qu’elle puisse se rapprocher du centre avec des routes et des infrastructures.  Le KKL fera en sorte que ces régions soient viables aussi sur le plan écologique. Si on arrive à déplacer des pôles de formation, notamment universitaires, on gagnera car les jeunes resteront sur place. De la même manière, nous devons hisser ces régions à tous les niveaux par rapport aux villes du centre, surtout en matière d’éducation. C’est par exemple le projet des maisons d’excellence qu’à titre personnel, j’aime particulièrement. 


A.J.: Quand le KKL lancera-t-il la campagne du projet en France ? 

R.Z. : Nous devons nous réunir avec notre exécutif du KKL de France pour décider des projets dans le projet sur lesquels nous allons faire campagne. Nous la lancerons à Tou Bishvat en février 2020 avec un  concert exceptionnel à la salle Pleyel  d’Idan Rachel. 

Powered by Edreams Factory