Default profile photo

22 Novembre 2019 | 24, Heshvan 5780 | Mise à jour le 20/11/2019 à 18h20

Rubrique Israël

Le juste mot

Reuven Rivlin n'a pas pû s'empêcher de prendre dans ses bras Janina Roscishevska dont la famille a sauvé sept juifs pendant la Shoah en Pologne. (DR)

Rencontre cette semaine entre des Justes polonais parmi les nations et le président israélien Reuven Rivlin.

Des Polonais qui ont risqué leur vie pour sauver des Juifs pendant la Shoah et dont certains ont pu lors de leur visite rencontrer celles et ceux qui leur doivent la vie. L'une des justes, Janina Roscishevska, dont la famille a sauvé sept juifs, a confié à Reuven Rivlin que, même si sa famille avait risqué leur vie pour avoir caché des juifs, le consensus avait toujours été le suivant :  "Ou nous survivrons tous ensemble ou nous mourrons tous ensemble ".

"L’interprétation et l’écriture de l’histoire doivent être laissées aux historiens et non à des hommes politiques qui pourraient la déformer pour servir un objectif ou un autre" a déclaré à l'assemblée le président Reuven Rivlin. Un message sans nul doute adressé au gouvernement polonais qui a adopté une Loi de la Shoah qui, entre autres, prévoit des poursuites contre quiconque évoquerait la responsabilité ou la co-responsabilité de la nation et de l'Etat polonais dans les crimes de la Shoah. Une tentative flagrante et éhontée de réécrire l'histoire cependant indéniable. 

Powered by Edreams Factory