Default profile photo

22 Novembre 2019 | 24, Heshvan 5780 | Mise à jour le 20/11/2019 à 18h20

Rubrique Moyen-Orient/Monde

Le Premier ministre libanais démissionne

Saad Hariri a annoncé la démission de son gouvernement, 29 octobre 2019 (Twitter)

Saad Hariri espère calmer la vague de contestation qui paralyse le Liban depuis le 17 octobre.

Ce sont des scènes de liesse qui ont accueilli l'annonce du chef du gouvernement libanais qui a déclaré répondre à "la volonté de nombreux Libanais qui sont descendus dans la rue pour réclamer le changement". Saad Hariri a appelé ses concitoyens à "privilégier l'intérêt du Liban (...) à protéger la paix civile et à prévenir toute détérioration de la situation économique". Il s'est résolu à présenter la démission de son gouvernement après l'échec de plusieurs réformes, toutes rejetées par l'opinion.

Depuis près de deux semaines, des manifestations se succèdent dans tout le Liban pour protester contre la corruption du régime et réclamer la démission du gouvernement. Si les rassemblements sont largement pacifiques, ils ont donné lieu à plusieurs accrochages, provoqués par des partisans du Hezbollah.

C'est la 3e fois, depuis 2009 qu'un gouvernement dirigé par Saad Hariri est démissionnaire. En 2017, il avait agi sous la pression de l'Arabie Saoudite.

Powered by Edreams Factory