Default profile photo

13 Novembre 2019 | 15, Heshvan 5780 | Mise à jour le 12/11/2019 à 15h40

Rubrique Régions

Montpellier : 20ème anniversaire de l’Institut Maimonide-Averroès-Thomas d’Aquin

De gauche à droite, Haïm Korsia, Grand Rabbin de France, Philippe Saurel, Maire de Montpellier et Michael Iancu, Directeur de l’Institut.

Ce Dimanche 27 Octobre 2019, s’est tenu sous les voutes de la prestigieuse Salle Pétrarque à Montpellier, le lancement officiel de la saison du 20ème anniversaire avec le Grand Rabbin de France Haïm Korsia et le Maire de Montpellier, Philippe Saurel.

A cette occasion, ce sont deux parrains de choix qui ont répondu à l’invitation de Michael Iancu. Cette conférence à deux voix était une sorte de clin d’œil, à la Conférence inaugurale du 12 Janvier 2000, lors de laquelle René Samuel Sirat ancien Grand Rabbin de France et Georges Frèche, ancien Maire de la Ville, avaient déjà à l’époque dans une coopération féconde, créé l’institut montpelliérain.

Cette manifestation a été une très belle réussite à tous les points de vue. Tout d’abord, c’est une foule considérable qui s’est pressée pour participer à cette rencontre . De nombreux officiels, élus et représentants des collectivités territoriales avaient tenu à marquer de leur présence cet événement ainsi que des délégations  des  cultes catholique, protestant et musulman.

La communauté juive était elle aussi bien représentée, avec la présence du Rabbin Isaac Benhamou, Rabbin de Montpellier et de sa région, Roger Tordjman, vice-Président de l’ACIM (Consistoire de Montpellier), Alain Zylberman, Président du Consistoire Régional et Perla Danan, Présidente Régionale du CRIF.

Enfin, Haïm Korsia et Philippe Saurel ont tour à tour avec de nombreuses références historiques, intellectuelles, philosophiques et spirituelles, salué le formidable travail réalisé par l’Institut depuis 20 ans.  

Philippe Saurel a en particulier souligné le rôle moteur de l’Institut pour contribuer à la connaissance croisée des religions du livre, faciliter le dialogue et les échanges, et plus que tout combattre les préjugés et l’ignorance, qui, on ne le sait que trop bien, sont le terreau de l’obscurantisme,

du racisme et de l’antisémitisme.   

Haïm Korsia, a abordé de nombreux thèmes avec beaucoup de brio et d’humour et a quant à lui, mis en valeur, en particulier, le travail essentiel de transmission de l’Institut. Il a cité à cet égard, l’un des conférenciers les plus emblématiques ayant marqué la jeune histoire de l’Institut, à savoir Elie Wiesel, qui disait : «  Vivre une expérience et ne pas la transmettre c’est la trahir ! »

Alors, souhaitons longue vie à l’Institut et comme nous disons dans le Talmud « Ad Mea Ve Essrim Chana » jusqu’à 120 ans avec autant de vitalité qu’à 20 ans ! 


Toute reproduction, totale ou partielle, de ce site ou d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, et interdite, (…) une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Powered by Edreams Factory